Top 14 (J14) : Lyon a eu le dernier mot face au Racing 92



Lyon n’a jamais abdiqué. Alors qu’une deuxième défaite au Matmut Stadium de Gerland se dessinait, après celle concédée plus tôt dans la saison face à Bordeaux-Bègles, les joueurs de Pierre Mignoni ont tout donné pour arracher des mains du Racing 92 les quatre points de la victoire. Un duel qui, de la première à la dernière minute, a été à couteaux tirés entre les deux formations. En effet, il ne fallait absolument pas arriver en retard pour cette affiche de clôture du week-end. Les dix premières minutes ont été marquées par deux essais, qui ont donné le ton de la rencontre. Dès la 2eme minute, après une percée signée Jordan Taufua, Léo Berdeu a proposé du soutien dans le bon tempo pour aller aplatir, avant de manquer la transformation. La réponse des Franciliens n’a pas attendu cinq minutes par l’intermédiaire de Juan Imhoff. Après une passe au pied lumineuse d’Antoine Gibert, Virimi Vakatawa a pu décaler l’ailier argentin qui est allé conclure, Maxime Machenaud se chargeant ensuite de placer le Racing 92 en tête au tableau d’affichage via la transformation. A partir de là, ce sont les buteurs qui ont monopolisé le devant de la scène. Mais, à chaque réussite de Léo Berdeu a suivi une de Maxime Machenaud dans les deux minutes suivantes.

Berdeu a porté le LOU


C’est ensuite Ben Volavola depuis le milieu du terrain qui s’est chargé de répondre à celui qui aura marqué pas moins de 27 points dans ce match. Mais c’est bien le LOU qui a viré en tête à la mi-temps grâce, encore une fois, à Léo Berdeu. Profitant d’une accélération de Xavier Mignot, l’ouvreur rhodanien a mis en échec trois défenseurs franciliens pour signer un doublé et, après une nouvelle pénalité de Maxime Machenaud juste avant la sirène, offrir deux points d’avance au club lyonnais. Un chassé-croisé qui n’a pas été stoppé par la pause, bien au contraire ! Alors que Finn Russell est venu apporter un surplus d’expérience côté Racing 92, Léo Berdeu a poursuivi sur sa lancée avec une quatrième pénalité huit minutes après la reprise. Mais une erreur de Toby Arnold a changé la donne. Coupable d’un plaquage haut sur Juan Imhoff, l’arrière du LOU a concédé une pénalité à cinq mètres qui a été jouée à la main par les Racingmen. Perforant le rideau défensif rhodanien, Camille Chat est allé aplatir puis Maxime Machenaud a redonné l’avantage à son équipe en ne manquant pas la transformation. Un essai qui a tout de suite été suivi par… un moment d’inattention. Finn Russell manquant sa passe vers Paul Leraître, Thibaut Regard a récupéré le ballon relâché par l’ailier francilien pour inscrire un essai au bout d’une course solitaire de 40 mètres.

Couilloud a terrassé le Racing 92


Les buteurs ont alors une nouvelle fois profité des largesses défensives de l’adversaire pour faire bouger le score. Maxime Machenaud a ajouté neuf points en onze minutes avec une seule réponse venant de Léo Berdeu. A l’entame des dix dernières minutes, le Racing 92 pouvait compter sur un matelas de trois points qui était trop mince pour générer de la sérénité. Les Lyonnais, conscients d’avoir un coup à jouer dans cette fin de match, ont alors tout donné et c’est Baptiste Couilloud, entré en jeu en tout début de deuxième période, qui a donné le coup de grâce aux joueurs de Laurent Travers dans l’avant-dernière minute. Après une accélération le long de la ligne de touche signée Xavier Regard, Davit Niniashvili a apporté une solution pour remonter le ballon dans les cinq mètres franciliens. Baptiste Couilloud a alors été parfaitement servi par le Géorgien et, malgré le retour de la défense du Racing 92, aplatir l’essai de la gagne. D’une marge infime, le LOU s’impose (37-35) et revient à un point de La Rochelle. Du côté du Racing 92, rien ne va plus avec une quatrième défaite de suite en championnat, pire série en cours, et une chute qui se poursuit au classement. Le club du président Jacky Lorenzetti pointe désormais au 10 rang, un point derrière… le Stade Français Paris.

TOP 14 / 14EME JOURNEE
Samedi 1er janvier 2022
Stade Français Paris - Perpignan : 27-17
Clermont - Toulouse : 16-13

Dimanche 2 janvier 2022
Pau - Brive : 43-20
Bordeaux-Bègles - Biarritz : 30-27
Castres - La Rochelle : 31-30
Lyon - Racing 92 : 37-35

Reporté à une date ultérieure
Montpellier - Toulon

>