Top 14 : Iturria et Ecochard suspendus trois semaines

panoramic

Arthur Iturria et Tom Ecochard seront privés de rugby plus longtemps que prévu. Alors que le Top 14 fait une pause de deux semaines pour éviter de nouveaux doublons en pleine Tournée d’automne, et ne reprendra que le 26 novembre, le Clermontois et le Perpignanais auront droit à une période supplémentaire sans match. La commission de discipline de la Ligue nationale de rugby les a en effet suspendus lundi pour trois semaines, après leur mauvais geste du week-end dernier. Le deuxième ligne (ou troisième ligne) international français de Clermont (28 ans, 15 sélections, 1 essai) avait reçu un carton rouge le 29 octobre lors de la défaite de son équipe à Castres (26-22) après avoir heurté la tête de Baptiste Delaporte avec son épaule à la 69eme minute. Quant au demi de mêlée de 29 ans, il avait reçu un simple carton jaune après un placage manqué sur le Lyonnais Davit Niniashvili, touché à la tête à la 9eme minute du match finalement remporté 28-21 par l’USAP. Mais la commission a estimé que ce geste valait une plus grosse sanction.

Rendez-vous en décembre pour Iturria et Ecochard


Pour les deux joueurs, le barème prévoyait jusqu’à six semaines de suspension, mais elle a été réduite à trois semaines en raison de circonstances atténuantes (reconnaissance de culpabilité, expression de remords, casier disciplinaire vierge). Arthur Iturria, suspendu automatiquement pour le match contre Bayonne le week-end dernier, sera requalifié le 4 décembre et va donc manquer le déplacement chez le Racing 92 et la réception du champion de France Montpellier. Quant à Ecochard, il sera requalifié le 10 décembre 2022 s'il est inscrit sur la liste Challenge Cup (et manquera donc la réception de Bordeaux-Bègles et le déplacement à Toulouse) et le 24 décembre (suspension pour le déplacement à Montpellier) s'il n'est pas inscrit sur ladite liste. "A la suite de la demande formulée par l'USA Perpignan, que M. Tom Ecochard puisse bénéficier du Head Contact Process (atelier d’entraînement portant sur la technique de plaquage pour remplacer la dernière semaine de suspension, ndlr), la Commission a décidé d’accéder à cette demande. Il appartiendra au joueur d’entreprendre les démarches nécessaires auprès de World Rugby", précise la commission.

>