Racing 92 : Saison terminée pour Iribaren ?


Nouvelle tuile pour le Racing 92. Et quelle tuile ! A peine le temps de se relever du coup de massue reçu il y a quelques jours avec la mauvaise nouvelle concernant le deuxième-ligne international Baptiste Pesenti, finalement absent cinq mois au lieu de plusieurs semaines uniquement comme annoncé dans un premier temps, le club des Hauts-de-Seine a pris un nouveau coup sur la tête. Jeudi soir, Teddy Iribaren (31 ans) s'est en effet gravement blessé à un genou à l'entraînement. Et à en croire les informations de nos confrères de Midi Olympique, le demi de mêlée international souffrirait d'une rupture des ligaments croisés. Une blessure, si elle est confirmée, qui priverait l'ancien joueur de Brive et Montpellier de la suite de la saison. Toujours d'après Midi Olympique, ce nouveau coup dur aurait amené les dirigeants du Racing 92 à se lancer à la recherche d'un joker médical, même si l'effectif actuel dispose de deux solutions pour pallier la longue absence d'Iribaren au poste de demi de mêlée avec Maxime Machenaud, Nolann le Garrec et Antoine Gibert.

Un joker médical en approche ?


Le problème concernant Gibert, c'est qu'il devra basculer en numéro 10 cet automne lorsque Finn Russell et Ben Volavola quitteront les Hauts-de-Seine pour rejoindre leurs sélections respectives. Voilà donc le Racing contraint de trouver un remplaçant à Iribaren, et ce alors que celui qui a fêté sa première sélection chez les Bleus cet été lors de la tournée d'Australie a été très peu utilisé depuis le début de la saison. Le natif de Toulouse a même dû attendre le week-end dernier et la venue de Perpignan à La Paris-La Défense Arena pour connaître sa première titularisation, le tout pour quitter ses coéquipiers en début de seconde mi-temps sans savoir alors encore qu'il n'apparaîtrait probablement plus de la saison sur les pelouses de Top 14. Un coup d'arrêt qui intervient presque un an jour pour jour après la finale de Champions Cup perdue contre Exeter avec le Racing. Après la défaite, Iribaren avait expliqué qu'il n'aurait pas dû jouer cette finale dans la mesure où il était blessé. A une cuisse à l'époque. Mais pas sûr pour autant qu'elle ne soit pas liée à la tuile tombée vendredi sur la tête du demi de mêlée et de son club, qui n'avait vraiment pas besoin de ça.

>