Racing 92 : Ecarté par l'Ecosse, Finn Russell peut compter sur le soutien de Laurent Travers

Finn Russell est au cœur d’une polémique en Ecosse. Le demi d’ouverture aux 49 sélections avec le XV du Chardon a été exclu de sa sélection avant le Tournoi des 6 Nations par Gregor Townsend pour raisons disciplinaires. Le joueur du Racing 92 a ensuite expliqué que cette lourde sanction est liée à une somme de différends entre le sélectionneur écossais, qui a aussi été son entraîneur aux Glasgow Warriors, et lui à la suite d’une soirée trop arrosée en pleine période de préparation de l’équipe d’Ecosse avant le Tournoi. Alors que Finn Russell devrait être sur la feuille de match ce dimanche pour l’affiche de clôture de la 15eme journée du Top 14 entre le Racing 92 et Toulouse, le demi d’ouverture écossais a vu son entraîneur Laurent Travers ne pas le blâmer. « Il y a un règlement qui est fait avec l'équipe d'Ecosse. Il faut être sûr qu'il n'y a pas eu d'autres circonstances et cela ne me regarde pas, a assuré le technicien en conférence de presse dans des propos recueillis par Rugbyrama. J'ai aussi des règles avec le Racing. Et ils connaissent les règles. Si vous dérogez aux règles, vous êtes remis sur le droit chemin. »

Travers : « Je n’ai strictement rien à lui reprocher »


Si Finn Russell a quitté le rassemblement de l’équipe d’Ecosse, le joueur de 27 ans pourra bien réintégrer le groupe du club francilien pour les semaines à venir. C’est en tout cas ce qu’a confirmé Laurent Travers. « On a travaillé en étroite collaboration avec Gregor Townsend. J'ai joué avec lui (sous les couleurs de Brive, ndlr). Je l'ai eu au téléphone plusieurs fois, rappelle le Directeur du Rugby du Racing 92. D'un commun accord, on a décidé que Finn pouvait jouer avec nous. » C’est alors que l’ancien talonneur a confirmé tout le bien qu’il pensait de son protégé et assure que son comportement est exemplaire au sein du groupe francilien. « Malgré ce que les gens peuvent dire, Finn est quelqu'un de réfléchi. On a senti aucune différence, assure Laurent Travers. Il travaille peut-être même plus, avec davantage de concentration. Je n'ai strictement rien à lui reprocher, bien au contraire. Son comportement est très professionnel. » Quelque chose qu’il devra confirmer sur le terrain dans les semaines à venir.