Nevers : Raisuqe rejoindra Castres la saison prochaine


Quatre saisons et puis s'en va. Arrivé en 2017 dans la Nièvre, Josaia Raisuqe quittera Nevers et la Pro D2 à l'intersaison pour le club de Castres, qui évolue à l'échelon supérieur, en Top 14 (le CO occupe actuellement la 10eme place du classement). En marge de la rencontre entre Nevers et Colomiers de jeudi dernier (23-15 en faveur des Columérins), Canal Plus avait évoqué le transfert de l'ailier fidjien sous les couleurs castraises. Ce lundi, Le Journal du Centre a confirmé que Raisuque, débarqué dans la Nièvre après avoir été licencié par le Stade Français Paris suite à son jugement de novembre dernier pour « violence en état d'ivresse » et « agression sexuelle », évoluerait bien la saison prochaine chez les quintuples champions de France. Le quotidien explique que Nevers a préféré ne pas s'aligner sur la proposition du Castres Olympique, l'un des nombreux clubs à s'intéresser au meilleur marqueur réalisateur d'il y a deux saisons, avec 15 essais marqués sous le maillot de l'USON. Lors de ses deux premières années passées dans la Nièvre, le Fidjien en avait inscrit près du double (25 au total).

Raisuqe ne s'est pas fait remarquer que pour ses performances pures


Récemment, c'est pour un tout autre style de prouesse que s'était signalé celui qui s'apprête à retrouver l'élite du rugby français après quatre saisons dans l'antichambre du Top 14. Le 9 janvier dernier, au coup de sifflet final du match remporté à l'arraché par son équipe sur la pelouse de Béziers (30-25), Raisuque, visiblement très heureux de cette victoire obtenue sur le fil, avait agrippé l'arbitre de la rencontre Laurent Millotte par les hanches et l'avait projeté en l'air comme il aurait pu soulever un trophée dans le ciel après un sacre. Une effusion de joie pas du tout contrôlée et extrêmement surprenante qui avait valu un carton rouge à l'ailier de l'USON, une fois l'homme en noir de retour au sol. Dix jours plus tard, la commission de discipline de la LNR en avait remis une couche en infligeant cinq semaines de suspension au futur Castrais. Avant toute chose, le CO devra apprendre à canaliser son nouveau joueur.

>