LNR : Vers une candidature de Jean-René Bouscatel ?

Paul Goze ne pouvant pas briguer un troisième mandat, les ambitieux se dévoilent. Alors que l’élection à la présidence de la Ligue Nationale de rugby est prévue le 23 mars prochain, le président de La Rochelle Vincent Merling et son homologue d’Agen Jean-François Fonteneau ont déjà fait part de leur envie de faire acte de candidature, rejoint par l’actuel vice-président de la LNR Alain Tingaud. Mais, alors que le dépôt des candidatures est prévu sur une période allant du 5 au 19 février prochain, une autre pointure du rugby français pourrait se joindre à la bataille. Président du Stade Toulousain pendant un quart de siècle, René Bouscatel a confirmé dans un entretien accordé à RMC Sport qu’il pensait « sincèrement et fermement » à se présenter pour succéder à Paul Goze. Toutefois, avant de se lancer, ce dernier attend « de voir qui sera candidat, de discuter ensemble, d’étudier les idées de chacun et la personne qui puisse représenter la Ligue ».

Bouscatel : « S’il y a une adhésion, j’y vais »


Faisant jouer son « expérience », sa « connaissance », « une certaine légitimité » et ses « idées », Jean-René Bouscatel veut « apporter au bon fonctionnement et être une synthèse entre les courants » mais sans s’engager à l’heure actuelle à être candidat. « Je pense avoir des choses à dire et je souhaite pouvoir m’exprimer. Après, je ferai un choix, ajoute l’ancien patron du club toulousain. Je voudrais en débattre sur la base d’un programme et d’un mode de fonctionnement. S’il y a une adhésion, j’y vais. Elle n’est pas obligatoirement de tout le monde, vous ne ferez jamais l’unanimité. » Toutefois, souhaitant que les candidats ne soient « ni ennemis ni adversaires », Jean-René Bouscatel espère « trouver un consensus » avant l’élection. Une ambition louable, mais qui pourrait se heurter aux envies des candidats à un poste riche en responsabilités.

>