Clermont-Lopez: "Quand tu viens à Paris, il faut passer à la caisse"

ICON SPORT

Des 12 finales de championnat de France perdues par les Clermontois, cette nouvelle défaite face aux Toulousains samedi, au Stade de France, n'est sans doute pas la plus compliquée à encaisser. 

"Quand tu viens à Paris, il faut passer à la caisse, parce que tu n’as pas l’occasion de revenir tous les ans, souligne Camille Lopez. Mais l'ouvreur de l'ASM savait reconnaître, à l'image de toute une équipe, la supériorité de son adversaire dans cette finale. "On a manqué d’efficacité et on a manqué de précision, notamment pour sortir de notre camp. A ce jeu, quand tu restes dans ton camp, tu t’exposes.  Les Toulousains ont été plus précis, plus disciplinés que nous. On savait qu’ils avaient une équipe hyper complète, avec des joueurs très dangereux derrière et un pack hyper costaud ; on savait que ce serait très compliqué, ça l’a été. Bravo à eux."