Champions Cup (J4) : Renversant face au Connacht, le Stade Français Paris qualifié

Tout espoir n’est pas perdu pour le Stade Français Paris ! Les joueurs de Gonzalo Quesada se sont donnés les moyens de croire en une place en huitièmes de finale de la Champions Cup à l’issue d’un match fou face au Connacht même s’ils n’ont plus leur destin en main. La donne était simple pour les Parisiens, ils devaient l’emporter avec au minimum six points d’avance mais également le bonus offensif pour rester dans les clous d’une qualification. Pourtant, l’entame de match n’a pas été réjouissante pour le Stade Français Paris, qui a encaissé le premier essai au bout de sept minutes. Sur un jeu au pied inspiré de Sammy Arnold, Alex Wootton a mis trois défenseurs adverses en échec pour aplatir. Le score aurait pu être aggravé trois minutes plus tard par Caolin Blade si une obstruction de Tom Farrell sur Talalelei Gray n’avait pas été décelée par la vidéo. Peu après le quart d’heure de jeu, la mêlée parisienne a mis à la faute celle du Connacht et Nicolas Sanchez n’a pas manqué l’occasion de débloquer le compteur de sa formation sur la pénalité. Dans la foulée, Adrien Lapègue a totalement réveillé le public du Stade Jean-Bouin au sortir d’une combinaison en touche. L’ailier parisien a su résister à la défense irlandaise pour aller marquer en coin et permettre au Stade Français Paris de passer en tête pour la première fois.

 

 

Latu, le mot de trop


Toutefois, Jack Carty a égalisé sur pénalité à un quart d’heure de la pause. La fin du premier acte a toutefois été pénible pour les Parisiens. Tout d’abord, Léo Barré a vu un essai lui être refusé en raison d’une charge à l’épaule de Tolu Latu. De sept points marqués, le club de la Capitale est passé à dix minutes en infériorité numérique. Le Connacht n’a pas laissé passer sa chance de reprendre l’ascendant avant le retour aux vestiaires. A deux minutes de la sirène, à la suite d’une touche, les Irlandais ont posé leur jeu et Caolin Blade a pu aller inscrire en coin le deuxième essai du Connacht, devant de sept points à la pause. Toutefois, au retour sur la pelouse, les Parisiens ont tout donné et Ngani Laumape a enfin pu inscrire son premier essai sous ses nouvelles couleurs. Bien décalé par Nicolas Sanchez, le centre néo-zélandais est allé marquer en coin. Un moment de bonheur vite assombri par Tolu Latu. Pour un mot plus haut que l’autre vis-à-vis de l’arbitre de la rencontre Wayne Barnes, le talonneur du Stade Français Paris a écopé d’un deuxième carton jaune et a ainsi laissé ses coéquipiers à quatorze pour les 33 dernières minutes. Immédiatement, le Connacht en a tiré parti par l’intermédiaire de Tom Farrell. Le centre est allé conclure une action rondement menée pour rapprocher son équipe à un essai du bonus offensif.

 

 

Les Parisiens ont terminé en trombe


Piqués au vif, les Parisiens ont répondu dans la foulée grâce à Kylan Hamdaoui, parfaitement servi par Nicolas Sanchez après une charge de James Hall qui n’a pas atteint la ligne. A l’heure de jeu, Jarrad Butler a donné plus d’ampleur à l’avantage du Connacht mais l’essai du troisième-ligne a été le dernier inscrit par la formation irlandaise. En effet, Ryan Chapuis a sonné la charge à l’approche des dix dernières minutes, venant bonifier un charge de Telusa Veainu et une passe bien sentie de Nicolas Sanchez. Les Parisiens ont pu finir le match à égalité numérique puisque Conor Oliver a écopé d’un carton jaune pour une faute cynique destinée à éviter un essai parisien. En mission, les joueurs de Gonzalo Quesada ont terminé le match en trombe. Adrien Lapègue y est allé de son doublé à la conclusion d’une action initiée par un ballon porté pour offrir trois points d’avance à son équipe. Or, il en fallait minimum six pour rêver à une qualification. Dans la dernière minute, Joris Segonds a pris ses responsabilités du milieu du terrain mais le buteur parisien n’a trouvé que le poteau. Toutefois, dans la continuité, l’arbitre a sanctionné une position de hors-jeu du Connacht dans ses 22 mètres. Au-delà de la sirène Joris Segonds a fait rugir le Stade Jean-Bouin. Le Stade Français Paris s’impose de six points et avec le bonus offensif (37-31). Toutefois, les Parisiens vont devoir attendre le résultat des Wasps face au Munster pour fêter une éventuelle place en huitièmes de finale.

CHAMPIONS CUP - POULE B / 4EME JOURNEE
Vendredi 21 janvier 2022
Toulouse - Cardiff : 0-28
Leicester Tigers - Bordeaux-Bègles : 28-0
Harlequins - Castres : 36-33

Samedi 22 janvier 2022
Scarlets - Bristol Bears : 21-52

Dimanche 23 janvier 2022
Stade Français Paris - Connacht : 37-31
16h15 : Munster - Wasps

 


>