Champions Cup (Demi-finales) : La Rochelle domine le Racing 92 et rejoint le Leinster en finale

Panoramic


La Rochelle a encore le droit de rêver. Battu par Toulouse en finale de la Champions Cup la saison passée, le club charentais est désormais attendu le 28 mai prochain à Marseille pour y défier le Leinster avec comme enjeu le titre continental. A l’issue d’une demi-finale délocalisée à Lens, le Stade Rochelais a fait fi de la polémique qui a marqué la semaine et a dominé le Racing 92 après 80 minutes de combat. Mais une des clés de cette rencontre a été l’indiscipline, qui s’est manifestée d’entrée avec une faute rochelaise dans un ruck qui a offert les trois premiers points à Nolann Le Garrec. Peu avant le quart d’heure de jeu, à la suite d’une position de hors-jeu de Yoan Tanga, Ihaia West a manqué l’occasion de remettre les deux formations à égalité au tableau d’affichage. Dans la foulée, Raymond Rhule a cru avoir aplati le premier essai après avoir profité d’une erreur de jugement de Juan Imhoff sur un jeu au pied de Dillyn Leyds. Toutefois, l’arbitre a considéré que le ballon n’était pas sorti du ruck sur cette action et l’a rendu au Racing 92 sur pénalité.

Le Racing 92 trop indiscipliné


Ce sont finalement les Franciliens qui ont pris l’avantage peu avant la demi-heure de jeu grâce à Virimi Vakatawa. A la conclusion d’une séquence de jeu au près, le trois-quart centre international français a fait parler sa puissance pour résister au retour des défenseurs rochelais et aplati un essai transformé par Nolann Le Garrec. Sept minutes plus tard, La Rochelle a réduit l’écart grâce à la première réussite au pied d’Ihaia West et a totalement changé le sens du match juste avant le retour aux vestiaires. Deux minutes après la sirène, à la sortie d’une mêlée conquérante, Grégory Alldritt a pu prendre possession du ballon et percer le rideau défensif francilien pour ramener le Stade Rochelais à deux points, Ihaia West manquant la cible sur la transformation. Mécontent de sa première ligne, Laurent Travers a tout changé à l’entame du deuxième acte, qui a été marquée par un duel de buteurs. Après un nouvel échec d’Ihaia West, Nolann Le Garrec n’a pas tremblé et redonné cinq longueurs d’avance au Racing 92. Un avantage qui a alors été mis en danger par l’indiscipline des Ciel-et-Blanc. Tout d’abord, Camille Chat a écopé d’un carton jaune pour un plaquage irrégulier.

La Rochelle a fait mieux que résister


A peine une minute plus tard, c’est Cedate Gomes Sa qui a également quitté la pelouse dix minutes pour avoir écroulé un maul juste devant son en-but. Une faute qui a également poussé l’arbitre de cette demi-finale à accorder aux Rochelais un essai de pénalité leur donnant l’avantage au tableau d’affichage. Le changement de première ligne côté Racing 92 n’a pas été concluant mais ces dix minutes à treize contre quinze ont vu les Franciliens tenir bon. Dans la foulée, à deux reprises en deux minutes, Nolann Le Garrec a manqué le coche sur pénalité avant de voir Pierre Popelin faire de même à un peu plus de dix minutes du terme de la rencontre. Les Racingmen ont tenté de pousser pour arracher la victoire mais les Rochelais ont fait mieux que tenir, cachant le ballon aux Franciliens. Sur la toute dernière action, Ihaia West s’est fait pardonner ses échecs au pied. Décalé par Arthur Retière après un longue séquence de possession, le demi d’ouverture est allé aplatir en coin l’essai qui a scellé la victoire de La Rochelle (13-20). Les joueurs de Ronan O’Gara auront l’occasion d’effacer le mauvais souvenir de Twickenham mais devront affronter une équipe du Leinster bien décidée à renouer avec la gloire continentale.

CHAMPIONS CUP / DEMI-FINALES
Samedi 14 mai 2022 (à l'Aviva Stadium de Dublin)
Leinster - Toulouse : 40-17

Dimanche 15 mai 2022 (au Stade Bollaert-Delelis de Lens)
Racing 92 - La Rochelle : 13-20

FINALE
Samedi 28 mai 2022 (à l'Orange Vélodrome de Marseille)
17h45 : La Rochelle - Leinster

>