Bordeaux-Bègles : Giammarioli s'engage officiellement pour la fin de la saison

Panoramic


Bordeaux-Bègles a bel et bien sauté sur l’occasion. Ce mercredi, la justice britannique a ordonné la liquidation judiciaire de la société propriétaire du club des Worcester Warriors. En conséquence, l’ensemble des joueurs encore sous contrat avec la formation de l’ouest de l’Angleterre ont été libérés de leur engagement, obtenant ainsi l’opportunité de poursuivre leur carrière dans d’autres formations. Alors que l’ailier international écossais Duhan van der Merwe a décidé de rentrer au pays, signant pour Edimbourg, Renato Giammarioli a opté pour traverser à nouveau la Manche pour rejoindre la Gironde, comme annoncé récemment. Recruté cet été par Worcester en provenance des Zebre, le troisième-ligne international italien n’a jamais été en mesure de porter les couleurs du club anglais et va découvrir le Top 14 dans les semaines à venir. « On attendait ce type d'information pour passer à l'étape d’après », a confié dans des propos recueillis par l’AFP Christophe Urios au sujet du potentiel recrutement du natif de Marino.


Giammarioli au soutien d’une troisième ligne décimée


C’est par l’intermédiaire d’un communiqué que l’UBB a confirmé l’arrivée de Renato Giammarioli « en tant que joueur additionnel jusqu'à la fin de la saison ». Le joueur aux huit sélections avec la Squadra Azzurra retrouvera au sein de l’effectif girondin son compatriote Federico Mori, avec lequel il a déjà évolué sous les couleurs de Zebre. La signature du joueur de 27 ans va essentiellement permettre à Christophe Urios de renforcer une troisième-ligne touchée par les blessures. En effet, alors que Pierre Bochaton devrait prochainement reprendre la compétition, Guido Petti s’est blessé à un genou avec l’Argentine cet été alors que Jean-Baptiste Lachaise n’a pu jouer que quatre minutes ce samedi lors de la victoire de l’UBB face au Stade Français Paris. Une rencontre pour laquelle il avait remplacé à la dernière minute Antoine Miquel, blessé à une épaule et qui ne retrouvera pas les terrains avant le mois de novembre prochain. Une signature de Renato Giammarioli qui pourrait ne pas être la dernière pour le club girondin, si on en croit une boutade de Christophe Urios ce mercredi face à la presse.

>