Amical: Toulon et Lyon plus forts que Montpellier et Clermont

Twitter_@LeLOURugby

Ce ne sont peut-être encore que des matches de préparation, mais à une semaine de la reprise du Top 14, le Rugby Club Toulonnais et le LOU Rugby ont su soigner leur confiance. 

A Bastia, c'est le RCT qui a pris le meilleur sur Montpellier (24-21, mi-temps : 14-14). Le MHR avait pourtant pris le meilleur départ dans ce match grâce à Martin Devergie et Henry Immelman, avant que ne leur répondent un essai de pénalité et une réalisation de Florian Fresia. Pour un score de parité à la pause. Les Montpelliérains parvenaient encore, malgré le carton jaune d'Antoine Guillamon, à reprendre l'avantage par Jim Nagusa, mais Toulon finissait plus fort avec un nouvel essai de pénalité sur un maul dévastateur. Une pénalité de Mathieu Smaili donnait la victoire aux Varois. 

Histoire d'essais de pénalité aussi à Issoire entre l'ASM et le LOU, qui s'impose face aux Auvergnats (26-19, mi-temps : 26-5) au prix d'une grosse première période, où les joueurs de Pierre Mignoni inscrivaient 4 essais, dont 2 de pénalité, mais aussi par Rudi Wulf et Xavier Mignot ; Clermont, en mode bipolaire, se devait de réagir après le repos, mais ce réveil ne suffisait pas, malgré les réalisations de Fritz Lee et Isaia Toeava. Là où les Lyonnais réalisent le carton plein en préparation avec 2 victoires en 2 matches, les finalistes sortants s'inclinent pour la seconde fois en 2 sorties, ce qui inspire le commentaire suivant à Franck Azéma : "En première mi-temps nous avons été plus spectateurs qu’acteurs. Il y a eu de meilleures choses et surtout un meilleur comportement lors du second acte. Nous avons une grosse semaine pour construire notre prochain match face à La Rochelle." 

Dans les autres matches du soir, à Tarbes, le Racing 92 prend le meilleur sur Pau (26-36, mi-temps : 12-19) grâce notamment à ses recrues, le demi de mêlée écossais Sam Hidalgo-Clyne et le centre Baptiste Lafond, chacun auteur d'un essai, même si c'est l'ancien Palois Louis Dupichot qui, crédité d'un doublé, a fait mal à son ancienne équipe ; la Section aura réussi à franchir la ligne à 4 reprises de son côté par Lourens Adriaanse, Tom Taylor, Antoine Erbani et Benson Stanley. Enfin, à Jean-Dauger, l'Aviron Bayonnais se rassure avant son retour dans l'élite avec un succès sur l'Usap (Pro D2), long à se dessiner (19-10, mi-temps : 7-3). Maxime Delonca, Alofa Alofa et Callum Wilson, joker Coupe du monde, ont débloqué la situation pour les Basques.