Wawrinka: "Il fallait se donner un coup de pied au cul"

Reuters

Défait par Rafael Nadal pour ses débuts dans le Masters, après un non-match (6-3, 6-2), Stan Wawrinka s'est relancé dans la course aux demi-finales en dominant David Ferrer (7-5, 6-2), mercredi soir, à Londres. Pourtant, le Suisse, qui avait confié que quelque chose "n'allait pas" après son revers contre Nadal, était encore mal parti, mené 4-1 dans la première manche. 

"On peut dire que mes chances de jouer les demi-finales ont pris l’ascenseur à ce moment-là. Je ne sais pas pourquoi ma tête s’est mise à penser exclusivement au tennis à cet instant. Je me suis tellement battu toute l’année pour me qualifier que je devais réagir. Il fallait vraiment réussir à se donner un coup de pied au cul", a réagi Wawrinka, interrogé par Le Matin.

Malgré un niveau de jeu sur courant alternatif, Wawrinka jouera pourtant une sorte de quart de finale du Masters, vendredi, contre Andy Murray. "C’est un peu l’histoire de ma carrière. Mon niveau de jeu a tellement évolué ces dernières années. La marge est grande quand j’exploite mon potentiel, mais la limite est infime entre ce niveau et celui qui me fait prendre une taule face à Nadal. Alors évidemment, si on veut être positif, on peut dire que je suis dans la course en ayant foiré deux sets et demi. Mais franchement, j’aurais préféré ne pas en arriver là. Seulement, c’est comme ça. Je fais ce que je peux."