Tennis (double) : Désillusion pour Herbert-Mahut, ça passe pour Cornet-Ferro

C'était le dernier rêve de leur carrière commune. Remporter enfin une médaille aux JO après avoir gagné tous les tournois du Grand Chelem et le Masters. Mais Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ne monteront jamais sur un podium olympique. Comme en 2016 à Rio où elle n'avait pas eu de chance au tirage en tombant sur les Colombiens Juan Sebastian Cabal et Robert Farah, futurs numéros un mondiaux, la meilleure paire française de l'histoire a hérité cette fois-ci d'Andy Murray et Joe Salisbury. Et les Britanniques se sont imposés sur le score de 6-3, 6-2 en 1h15 contre les têtes de série n°2. Il faut dire que Pierre-Hugues Herbert, qui s'est blessé à la cuisse durant Wimbledon, a craint jusqu'au bout de ne pas pouvoir faire le déplacement à Tokyo et l'Alsacien n'était sans doute pas au top de sa forme.

Quel avenir pour la paire Herbert-Mahut ?


Les Britanniques, emmenés par un Andy Murray jamais aussi fort que lorsqu'il est aux JO (il a remporté la médaille d'or en simple et la médaille d'argent en double mixte à Londres en 2012 et à Rio en 2016) ont servi 76% de premières balles et n'ont pas eu la moindre balle de break à défendre. Les Français, quant à eux, en ont eu neuf à défendre mais ont cédé trois fois leur mise en jeu, à 4-3 dans le premier set et à 2-2 et 4-2 dans le deuxième. C'est donc une véritable chance de médaille qui s'envole ce samedi. Les chances françaises en double masculin vont reposer sur Gaël Monfils et Jérémy Chardy. Reste désormais à savoir ce que va devenir la paire Herbert-Mahut suite à cette désillusion. Âgé de 39 ans, l'Angevin n'ira peut-être pas plus loin que l'US Open et le Masters (si les Français, actuellement deuxièmes à la Race grâce notamment à leur victoire à Roland-Garros, se qualifient). Quant à l'Alsacien de 30 ans, il souhaitera peut-être se consacrer au simple, lui qui vient de sortir du Top 100.

Cornet et Ferro s'offrent Madame Monfils





Engagées dans le tournoi de double féminin, Alizé Cornet et Fiona Ferro, qui n'ont pas l'habitude de jouer ensemble en double sur le circuit WTA, ont très bien débuté leur tournoi, avec une victoire 6-2, 6-4 en 1h20 contre les Ukrainiennes Elina Svitolina et Dayana Yastremska. Les deux Françaises ont maîtrisé leurs adversaires, qui sortaient respectivement d'un mariage avec Gaël Monfils et d'une suspension pour usage de produit interdit. Cornet et Ferro ont remporté le premier set en breakant à 0-0 et 2-0, puis ont pris le service adverse à 2-2 dans le deuxième, avant de se faire débreaker (3-3) et de re-breaker dans la foulée, et conclure presque sans trembler. Elles seront opposées à la des Polonaises ou à des Américaines au tour suivant.

>