Monfils, bis repetita…

Reuters

Le changement tactique voulu par Gaël Monfils n’a pas suffi. Sa victoire en huitièmes de finale face à Federico Delbonis à peine acquise, le Français avait en effet expliqué qu’il souhaitait changer son fusil d’épaule en vue de ses retrouvailles avec Milos Raonic, son bourreau en quarts de finale du dernier Open d’Australie. "Je vais essayer de prendre le problème différemment: être solide sur mes jeux de service et on verra sur le sien. A Melbourne, je n’étais pas satisfait de mon pourcentage de premières (61%, 14 aces), ça m’avait mis un peu dedans. Milos retourne mieux", avait-il confié.

Monfils, problème de service

Un constat qu’il a encore pu vérifier sur les courts d’Indian Wells. Car le Parisien a eu beau se concentrer sur son service, cela n’a pas suffi à être tranquille sur ses engagements. Ainsi, malgré ses 73% de première balle dans le premier set, il n’en a pas moins perdu à deux reprises son service. Une fois de trop puisque après avoir été mené 4-1 et réussi à débreaker, le Tricolore allait craquer à 6-5 et dire adieu à la première manche. Et ça n’allait pas aller en s’améliorant dans la deuxième manche. Tandis que le Canadien remportait tranquillement ses jeux de service, Monfils concédait pas moins de huit balles de break et laissait échapper son service d’entrée pour être mené 3-0. Un retard rédhibitoire.

Malgré le soutien du public et quelques coups spectaculaires du Français, il n’y avait en effet rien à faire face à Milos Raonic, qui confirme son début de saison canon en Australie – victoire à Brisbane et demi-finale à Melbourne – en enchaînant avec une demi-finale à Indian Wells pour son tournoi de reprise après avoir manqué un mois de compétition dont le premier tour de Coupe Davis en Guadeloupe, pour une blessure aux adducteurs. Et si l’année dernière, au même stade de la compétition, il avait cédé face à Roger Federer, il aura cette fois la partie plus facile face au Belge David Goffin, même si celui-ci a enchaîné avec un solide succès face à Marin Cilic après s’être offert le scalp de Stan Wawrinka. "Je suis très heureux de la manière dont j’ai joué aujourd'hui, pouvait bien savourer le Canadien. Mon service fonctionne bien et mon jeu est bien en place et j’espère continuer sur ma lancée."


>