Monfils à l'attaque ?

Icon Sport

Monfils à la relance 

Après plusieurs semaines d’arrêt suite à son abandon au premier tour de l’US Open face à Illya Marchenko, Gaël Monfils, touché au dos depuis Wimbledon, est réapparu sur le circuit cette semaine à Vienne. Désormais entraîné par Mikael Tillström, le Parisien n’a, en apparence, pas beaucoup changé. Vainqueur en trois manches de Thomaz Bellucci (6-7, 6-3, 6-4), il a régalé le public autrichien avec un coup venu d’ailleurs. Sa marque de fabrique.

"Gaël a énormément de potentiel. Il a les moyens de gagner un Grand Chelem"

JAN DE WITT

Mais son nouveau coach, qui succède à Jan De Witt, attend plus. "Je veux le rendre plus offensif, explique le Suédois dans les colonnes de L’Equipe. Il faut qu’il pratique plus souvent le service-volée, qu’il avance sur ses retours, qu’il se tienne plus près de sa ligne de fond. Je veux qu’il soit plus agressif. Surtout, qu’il crée plus de jeu. Il possède une main et une vitesse de déplacement incroyables, qu’il en profite! Plus il le fera, plus il se sentira en confiance dans ce style de jeu."

 

Sur les traces de Wawrinka et Dimitrov ?

Une évolution nécessaire pour le joueur de 29 ans, qui doit "entrer davantage dans le court. Je ne veux pas que toutes ses balles de break se ressemblent. Je veux qu’il crée quelque chose, qu’il vienne plus souvent au filet." Car l’un des fondateurs de la structure «Good to Great Tennis Academy», qui a notamment vu passer Wawrinka et Dimitrov, croit fort en son nouveau poulain: "Gaël a énormément de potentiel. Il a les moyens de gagner un Grand Chelem et de se qualifier pour le Masters." Il n’y a plus qu’à…


>