Matches truqués: Une enquête indépendante ouverte

C'est en marge de l'Open d'Australie, depuis Melbourne, que les instances du tennis mondial (ATP, WTA, Fédération internationale, comités des quatre tournois du Grand Chelem) ont conjointement annoncé l'ouverture d'une enquête indépendante, après les récentes révélations de la BBC et de Buzzfeed sur des matches truqués impliquant d'anciens ou d'actuels joueurs membres du top 50. Dans leur volonté de défendre l'intégrité du jeu, ces décideurs en appellent aux gouvernements afin que soient désormais considérés comme infractions criminelles ces matches truqués.

"Le moment est venu de voir comment nous pouvons continuer à combattre la corruption dans notre sport, ont annoncé les responsables dans un communiqué. Etant donné la gravité de la situation, nous demandons à tous les gouvernements de par le monde de transformer en infractions criminelles les matches truqués, avec les moyens des agences nationales de lutte contre les crimes et en coopération avec les comités d'éthique du sport et d'autres entités concernées."
Cette enquête, dont les conclusions seront rendues publiques -l'ATP s'y engage-, "va déterminer comment le Tennis Integrity Unit (TIU, en charge de la lutte contre la corruption dans le tennis) peut devenir plus transparent sans compromettre le besoin de confidentialité, expliqué Chris Kermode, le patron du circuit masculin. Elle va aussi s'intéresser aux ressources supplémentaires nécessaires au TIU, et aux changement structurels qui peuvent améliorer son indépendance."