Masters : Djokovic, l’indétronable

Panoramic

Une saison ATP extraordinaire

Sur les 9 tournois masters 1000 qui composent la saison, Djokovic en a disputé 8 faisant l’impasse sur Madrid dans l’optique de préparer Roland Garros. Son bilan est sans appel, 6 victoires et 2 finales perdues face à Murray au Canada et Federer à Cincinnati. Après son succès à Bercy face à Murray ( 6-2 ; 6-4 ) Novak Djokovic a encore franchi un cap et battu une pluie de records. Personne avant lui n’avait gagné quatre fois l’épreuve parisienne, ni remporté six Masters 1000 en une seule saison, et encore moins remporté 4 fois d’affilée le Masters qui boucle la saison. Seule ombre au tableau, sa défaite à Roland Garros qui aurait pu lui offrir le Grand Chelem, puisqu’il a remporté l’Open d’Australie, Wimbledon ainsi que l’US Open.

Des records et encore des records

Avec 11 titres (trois Grand Chelem, six Masters 1.000 et donc le Masters de Londres) Djokovic a réalisé l’une des plus belles saisons de l’histoire du Tennis. Sur la saison, il a disputé 16 tournois, atteint la finale 15 fois et en a donc remporté 11. Lors de cet exercice 2014/2015, Nole a gagné 82 matches et en a perdu seulement 6, soit 93 % de victoires. En terme de points à l’ATP, c’est tout aussi époustouflant, il bat le nombre de points remporté sur un an en finissant l’année à 16 785 points, à titre de comparaison, le Britannique Murray numéro 2 mondial est relégué à plus de 8 000 points. En terme de gains empochés, Djoko atteint le chiffre faramineux de 18 millions empochés sur le circuit.

Et maintenant ?

Plus les années passent, plus l’époque des Federer, Nadal, Wawrinka ou encore Berdych tend à s’estomper. Derrière eux, la nouvelle génération traîne à se révéler. Incarnée par Noshikori et Raonic, ces jeunes joueurs se sont déjà mesurés au numéro un mondial et tous se sont cassés les dents dessus. Les Français pour leur part sont un ton voire plus en dessous du niveau de Djoko à tel point que les duels du Serbe face aux trois meilleurs tricolores ( Gasquet, Tsonga, Simon ) s’élèvent à 38 victoires pour 8 petites défaites. À 28 ans, le Serbe a encore 4 voire 5 années devant lui, s’il est épargné par les blessures et que ses victoires continuent à s’enchaîner, il sera difficile pour un autre joueur de tennis de remplir sa salle de trophées.

Retrouvez toutes les contributions de F. Cassar sur beIN SPORTS Your Zone