Coronavirus : Report au mois d'août pour les 500 Miles d'Indianapolis

Simon Pagenaud va garder son titre quelques mois de plus. Alors que les quatre premières manches de la saison (St Petersburg, Alabama, Long Beach et Circuit des Amériques) ont déjà été annulées, l’IndyCar a été contrainte de prendre une difficile décision concernant les épreuves prévues au mois de mai à Indianapolis. En raison de la rapide aggravation de la situation sanitaire aux Etats-Unis, avec une prolifération du Covid-19 en pleine accélération, les organisateurs du principal championnat de monoplaces en Amérique du Nord ont, pour la première fois, décidé de reporter les 500 Miles d’Indianapolis au-delà du mois de mai. Alors que le Grand Prix prévu sur le circuit routier du « Brickyard » aura finalement lieu le 4 juillet dans un week-end qui verra la NASCAR faire également étape dans l’Indiana, c’est au mois d’août que « le plus grand spectacle du sport automobile » aura finalement lieu.


Penske : « La décision la plus responsable à prendre »


La 104eme édition des 500 Miles d’Indianapolis aura finalement lieu le 23 août prochain, si la situation sanitaire le permet. « Le mois de mai à l’Indianapolis Motor Speedway est ma période favorite de l’année et, comme nos fans, je suis déçu que nous ayons été contraints de reprogrammer les 500 Miles d’Indianapolis, a déclaré dans un communiqué Roger Penske, propriétaire de l’IndyCar et du circuit d’Indianapolis depuis quelques mois. Toutefois, la santé et la sécurité des organisateurs et des spectateurs est notre principale priorité et, avec les conditions et les restrictions auxquelles nous devons faire face, nous sommes convaincus que reporter l’événement est la décision la plus responsable à prendre. » Si la date a changé, le programme restera réparti sur deux semaines avec les essais du 12 au 14 août avant les qualifications les 15 et 16 août, une semaine avant le départ de la course.