Ski alpin : Lizeroux raccroche


L'heure est venue pour Julien Lizeroux (41 ans) de ranger définitivement ses skis au placard. Mardi soir à l'issue du slalom en nocturne de Schladming (Autriche), le vétéran français, double médaillé d'argent du combiné et du slalom lors des Mondiaux de Val d'Isère en 2009, mettra officiellement un terme à sa carrière. Sur fond du bien nommé morceau « The End » des Doors, le Plagnard a annoncé lundi à la veille de son ultime sortie qu'il avait décidé d'en rester là et de prendre sa retraite. Avant ou après chacune de ses courses, surtout depuis qu'il a dépassé la quarantaine, Lizeroux avait droit à cette même question concernant sa retraite. A chaque fois, l'intéressé avait répondu qu'il n'était pas pressé et verrait quand il sentirait que le moment est venu de se retirer. Ce clap de fin interviendra donc mardi soir sur la neige autrichienne, où il avait terminé au pied du podium en 2017, son meilleur résultat à ce jour à Schladming pour celui qui compte trois victoires en Coupe du Monde (Kitzbühel, Kranjska Gora en 2009 et Adelboden en 2010), pour neuf podiums au total. Compagnon de la meilleure slalomeuse française Tessa Worley, le natif de Moûtiers, grand spécialiste également de la course entre les piquets, se met en scène dans cette vidéo aux côtés de sa compagne.

Un dernier slalom, et une première seconde manche cette saison pour Lizeroux ?





Toutefois, si Worley prend place sur le canapé en tenue de ski, Lizeroux, lui, comme un symbole, a gardé ses habits de ville tandis que défile sur l'écran les images de l'une de ses prestations sur le slalom de Schladming justement. En Autriche mardi soir, l'emblématique champion français - aussi bien pour son talent pur que pour son franc-parler - qui avait également terminé deuxième de la course au petit globe du slalom en 2010 tentera de se qualifier pour la seconde manche. Ce qui ne lui est toujours pas arrivé cette saison. L'année dernière, après un début de saison déjà proche du néant, il avait retrouvé de sa superbe et avait terminé tout près des dix meilleurs à Schladming (12eme). Cette fois, le rendez-vous sera important à double titre. Et étant donné la personnalité de Lizeroux, véritable modèle pour toute la jeune garde du ski français, le slalomeur Clément Noël en tête, il fera tout pour ne pas rater sa sortie. La der des der pour le Savoyard, dossard 38 mardi.

>