Ski alpin - Descente de Wengen (H) : Kriechmayr s'impose malgré la polémique, Janka tire sa révérence

Au centre des débats depuis le début de la semaine à Wengen, Vincent Kriechmayr n'a visiblement pas perturbé et cela ne l'a pas empêché de décrocher sa première victoire de la saison ! L'Autrichien de 30 ans, positif au covid et absent des deux entraînements de descente mercredi et jeudi, n'avait théoriquement pas le droit de s'aligner sur les courses de Coupe du Monde, car le règlement oblige à avoir participé à au moins un entraînement. Mais la Fédération internationale de ski lui a organisé un "entraînement" spécifique vendredi matin, où il a skié cinq mètres avant de s'arrêter, et a donc pu s'aligner sur la descente, ce qui a été vivement critiqué par les skieurs et les suiveurs, car aucun concurrent positif au covid n'avait jamais eu droit à ce traitement de faveur. Douzième vendredi, l'Autrichien a fait encore mieux samedi, puisqu'il a remporté la deuxième descente ! Parti avec le dossard 7, dans de très bonnes conditions météo, Kriechmayr, en retard aux trois premiers intermédiaires, a réussi une grande deuxième partie de parcours et s'est imposé avec 34 centièmes d'avance sur Beat Feuz, encouragé par des centaines de supporters suisses et qui monte sur son quatrième podium de la saison, et 44 sur l'Italien Dominik Paris (deuxième podium de la saison). L'Autrichien remporte la dixième victoire de sa carrière, sa deuxième à Wengen, après celle de 2019. Vainqueur vendredi, Aleksander Aaamodt Kilde a terminé septième, devant le Suisse Stefan Rogentin, qui signe son premier Top 10 en descente, à 27 ans.

Janka raccroche, Odermatt s'envole


Côté français, à l'image du début de saison, les Bleus n'ont pas vraiment brillé. Johan Clarey (41 ans) a terminé à 2"35 du vainqueur et Nils Allègre à 2"81. Cette descente de Wengen a également été marquée par un événement. Il s'agissait en effet de la toute dernière course de Carlo Janka. A 35 ans, le Suisse a décidé de dire stop, après avoir remporté le gros globe de cristal en 2010, deux petits globes du combiné en 2009 et 2015, un titre de champion du monde de géant en 2009 et de champion olympique de géant en 2010. Victime d'une petite chute ce samedi, il s'est relevé et a terminé tranquillement, sous l'ovation de ses fans. Suite à cette course, Dominik Paris prend la tête du classement de la Coupe du Monde de descente, avec onze points d'avance sur Aleksander Aamodt Kilde et Beat Feuz (Johan Clarey est 13eme). Au classement général, Marco Odermatt, qui a encore pris une très belle quatrième place ce samedi, s'envole un peu plus, avec désormais 390 points d'avance sur Kilde et 483 sur Matthias Mayer (5eme ce samedi). Sauf blessure, le Suisse devrait remporter le gros globe cette saison, et succéder à Alexis Pinturault, seulement septième à ce jour après avoir été doublé par Feuz et Paris. Mais le Français aura l'occasion de leur repasser devant dimanche, car c'est un slalom qui sera au programme.

COUPE DU MONDE (H) / DESCENTE DE WENGEN (SUISSE)
Classement final - Samedi 15 janvier 2022
1- Vincent Kriechmayr (AUT) en 2'26"06
2- Beat Feuz (SUI) à 0"34
3- Dominik Paris (ITA) à 0"44
4- Marco Odermatt (SUI) à 0"46
5- Matthias Mayer (AUT) à 0"51
6- Martin Cater (SLO) à 0"66
7- Aleksander Aamodt Kilde (NOR) à 0"98
8- Stefan Rogentin (SUI) à 1"36
9- Otmar Striedinger (AUT) à 1"67
10- Max Franz (AUT) à 1"77
...
18- Johan Clarey (FRA) à 2"35
23- Nils Allègre (FRA) à 2"81
27- Matthieu Bailet (FRA) à 3"23
35- Maxence Muzaton (FRA) à 4"05
38- Blaise Giezendanner (FRA) à 4"43
45- Nicolas Raffort (FRA) à 5"18
...

Abandons : Carlo Janka (SUI), Guglielmo (ITA)

>