Coupe du Monde : La FIS confirme quatre descente à Zermatt et Cervinia dès la saison prochaine

La Coupe du Monde de ski alpin va bien chambouler son calendrier dès la saison prochaine. En octobre dernier, la Fédération Internationale de ski (FIS) a confirmé son intention d’ajouter des épreuves de vitesse dans le massif du Cervin, à la frontière entre la Suisse et l’Italie. Toutefois, les plans n’étaient alors pas finalisés même si la FIS avait ouvert la porte à une programmation dans les semaines suivant la traditionnelle ouverture de la saison par un slalom géant sur le glacier de Rettenbach. L’objectif était de casser la période creuse d’un mois entre cette première manche et la tournée nord-américaine. Par l’intermédiaire d’un communiqué, la FIS a officiellement confirmé l’intégration de Zermatt au calendrier de la Coupe du Monde dès la saison prochaine avec quatre courses au programme. En effet, il y aura deux descentes masculines et deux descentes féminines sur la piste dont le départ sera en Suisse, à Zermatt, et l’arrivée en Italie, à Cervinia. Une piste qui a été un temps envisagée pour remplacer Wengen dans le cadre d'un conflit entre la station et la Fédération Suisse de ski.


Le calendrier vers plus d’équilibre entre vitesse et technique


Alors que les spécialistes des épreuves de vitesse devaient attendre la fin du mois de novembre pour lancer leur saison, ils auront ainsi deux courses de plus pour s’exprimer dès la saison 2022-2023. « Depuis des années, le souhait d’avoir plus d’épreuves de vitesse au calendrier de la Coupe du Monde a été exprimé afin de permettre un meilleur équilibre avec les épreuves techniques, a confié dans un communiqué le président de la FIS Johan Eliasch. Nous sommes à présent en capacité de répondre favorablement à cette demande plus rapidement que prévu grâce aux épreuves prévues au pied du Cervin. » La piste qui sera utilisée lors de ces épreuves a été dessinée par l’ancien descendeur suisse Didier Défago et proposera tout d’abord un départ à 3700 mètres d’altitude mais un projet est d’ores-et-déjà en place pour monter à 3882 mètres dans les années à venir pour proposer un des parcours les plus longs du circuit de la Coupe du Monde.

>