Coupe du Monde (F) : Vers une annulation des épreuves chinoises en février



Alors que le calendrier de la Coupe du Monde de ski masculin ne comporte que des épreuves se déroulant en Europe cette année, les skieuses doivent quant à elles faire un détour par la Chine les 27 et 28 février 2021 pour y disputer une descente et un Super-G. Les deux courses doivent se dérouler à Yanjing, en guise de répétition générale avant les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, qui auront lieu un an plus tard (du 4 au 20 février 2022) sur ce site qui accueillera aussi le bobsleigh, la luge et le skeleton. Mais ces épreuves pré-olympiques ont de grandes chances d’être annulées, a fait savoir le président de la Fédération française de ski Michel Vion lors de l’émission Esprit Montagne, coproduite par TéléGrenoble et Ski Chrono. « Les autorités chinoises ne veulent prendre aucun risque », a déclaré l’ancien skieur. La Chine, berceau de la pandémie de coronavirus, avec plus de 4600 décès à déplorer, semble avoir enrayé la progression de la maladie et ne veut pas risquer une reprise. C’est pourquoi, comme cela se fait en Australie, par exemple, une quarantaine de deux semaines est imposée pour chaque personne souhaitant entrer sur le territoire. Ce qui est bien sûr incompatible avec une saison de ski de haut niveau, d’autant que les championnats du monde de Cortina d’Ampezzo, en Italie, se termineront la semaine précédente.

D'autres disciplines impactées également


Les deux courses de Yanqing devraient donc disparaître du calendrier, comme cela avait été le cas lors de la saison 2020, avec l’annulation de la descente et du Super-G masculins, prévus à la mi-février. Les championnats du monde de ski freestyle et de snowboard, prévus du 18 au 27 février à Zhangjiakou, et les finales de la Coupe du Monde de ski de fond, prévues du 19 au 21 mars sur le même site, sont également plus qu’incertains. Décidément, cette pandémie n'a pas fini de bouleverser la calendrier sportif mondial...