XV de France/Ibanez : « Nous avons pour mission d’apporter un peu de lumière »

Raphaël Ibanez et Fabien Galthié, le match France – Irlande se déroulera à huis clos, pendant le reconfinement du pays, comment le vivez-vous ?
Raphaël Ibanez : Nous voulons un XV de France ancré dans la réalité, prenant en compte le contexte social. Nous vivons dans une bulle sanitaire ultra-sécurisée, mais les joueurs restent en contact avec leurs proches, nous sommes en contact permanent avec l’extérieur. Cela met encore plus en valeur la mission du XV de France dans ce contexte actuel. Nous avons écouté les mesures gouvernementales annoncées hier soir. Nous avons pour mission d’apporter un peu de lumière, de sourire, pendant quelques instants, pour tous ces gens qui s'apprêtent à souffrir. Tout le monde est impacté par cette crise, les joueurs sont bien conscients de la mission qui nous est confiée. D’ailleurs, chaque joueur aura dans le dos le nom de son club formateur lors du match contre l’Irlande.


Fabien Galthié : C'est ce qui va nous habiter dans les heures à venir. Remplir cette mission qui, avec les événements quotidiens, prend encore plus de sens. J’ai une pensée pour le microcosme du rugby, pour les enfants qui ne peuvent plus jouer, pour le rugby amateur qui ne peut plus jouer. Nous sommes des privilégiés, et les joueurs en ont conscience. Dans ces moments difficiles, il faut être résilient. Derrière ce stade vide, il y a des millions de Français qui attendent un instant de plaisir, de partage.


Pensez-vous à la possibilité de gagner le Tournoi (la France est troisième, à égalité de points avec l’Angleterre, qui ira en Italie, et avec un point de retard sur l’Irlande) ?


F.G. : Nous avons autant de chance que l'Irlande et l'Angleterre de gagner ce Tournoi. L'enjeu, c'est d'être régulier. Nous avons été performants contre l'Angleterre, et moyens contre l'Italie, puis performants au pays de Galles, et battus en Ecosse. Samedi, nous avons été performants contre le pays de Galles… Nous voulons de la consistance, de la régularité. Il ne faut pas trop s'alourdir de considérations et de suppositions.