XV de France : Florian Grill demande une enquête indépendante pour faire la lumière sur le cluster



Le XV de France est fragilisé par la flambée des cas de coronavirus. Les 17 cas de Covid (douze joueurs et cinq membres de staff), qui ont contraint le Comité des 6 Nations à reporter le match de la troisième journée entre la France et l’Écosse, ne passent pas auprès de plusieurs personnalités du rugby. Après la menace de la ministre des Sports Roxana Maracineanu d’enlever l’autorisation aux Bleus de s’entrainer et de disputer le Tournoi des 6 Nations, puis l’agacement de l’ancien international Eric Champ demandant la démission de la FFR de Serge Simon, le rugby français a été une nouvelle fois bousculé. Ce dimanche, Florian Grill, président la Ligue Ile-de-France et membre du comité directeur de la FFR (battu lors de la dernière élection présidentielle par Bernard Laporte), a tapé à son tour du poing sur la table sur les ondes d’Europe 1.

Tout le monde demande des comptes à la FFR


« A minima, il y a de la légèreté, de la négligence voire de l'incompétence. Y a-t-il en plus du mensonge ? Parce qu'on a eu autant de versions que de jours de la semaine. On ne peut pas accuser les journalistes ou les poignées de portes... », a-t-il pesté. Pour faire la lumière dans ce dossier, Roxana Maracineanu a demandé des explications au président de la Fédération Bernard Laporte. Toutefois, Florian Grill ne le voit pas de cet œil. « L'urgence, c'est une enquête indépendante, pas une enquête interne. Tout le monde comprendra qu'on ne peut pas demander aux personnes qu'on suspecte de faire elles-mêmes l'enquête », explique-t-il avec fermeté. Si cette enquête indépendante rend la Fédération responsable de ce fiasco, Florian Grill indique qu’il « ne serait pas illégitime de demander au Covid-manager de la FFR (Serge Simon) de démissionner ». Des comptes devront être réglés une fois que l’élément déclencheur du cluster sera connu. Les tensions autour du rugby français sont vives en coulisses.

>