XV de France : Fin de l'affaire du cluster !

 Fin de l’affaire du cluster au sein de l’équipe de France de rugby ! Alors que 17 cas de coronavirus ont été recensés chez les Bleus pendant les deux dernières semaines de février (12 chez les joueurs et 5 au sein du staff), le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel Blanquer et la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu recevaient ce vendredi à 8h le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte, deux jours après la remise d’un rapport interne de la FFR sur ce cluster. Et le ministre a déclaré devant les journalistes en sortant de cette entrevue que le protocole sanitaire avait été « bien élaboré » et « respecté » par le XV de France, et que le rapport d’enquête interne le prouvait.

Laporte : "Maintenant, plus de sortie de l'hôtel"

« Personne n’a enfreint le protocole » a assuré Bernard Laporte. Si Fabien Galthié est sorti de la bulle sanitaire pour assister à un match de son fils avec les jeunes de Colomiers contre le Stade Français, et si des joueurs ont été aperçus en train de manger une gaufre dans les rues de Rome à la veille du match contre l’Italie, cela était donc visiblement autorisé par le protocole. Mais désormais, les Bleus vont être scrutés de près. « Maintenant, plus de sortie de l'hôtel, c'est ceinture et bretelles », a commenté Bernard Laporte. « On n'est jamais trop vigilant. Même si on peut toujours mieux resserrer les mailles », a fait savoir de son côté Jean-Michel Blanquer. Alors que l’équipe de France reviendra ce dimanche à Marcoussis pour préparer le match en Angleterre du 13 mars (les Bleus recevront ensuite le pays de Galles le 20 mars et l'Ecosse sans doute le 26), aucune incartade ne sera donc autorisée. Si un nouveau cluster venait à se former, le ministère, qui a autorisé le Tournoi des 6 Nations à se disputer, ne sera peut-être pas aussi clément...


>