Supercoupe d’Italie : L’Inter Milan titré face à la Juventus

Après deux éditions disputées en Arabie saoudite, la Supercoupe d’Italie retrouvait ce mercredi une enceinte transalpine. A Milan, la Juventus et l’Inter s’affrontaient avec comme objectif commun de conquérir le premier trophée mis en jeu en 2022. La bataille a été équilibrée et c’est l’équipe de Simone Inzaghi qui a eu le dernier mot. Elle s’est imposée après deux heures de jeu, grâce à une réalisation d’Alexis Sanchez à la toute dernière minute de prolongation (2-1). Entré en cours de jeu, le Chilien a délivré les siens d’une reprise de près suite à une déviation de Joaquin Correa.

La Juventus n’a pas à rougir


Distancée par les Nerazzurri en championnat, la Juve avait l’occasion de prouver ce mercredi qu’elle était toujours à la hauteur de la formation lombarde. Pari accompli. Les Bianconeri ont tenu la dragée haute aux champions d’Italie, même s’ils ont dû baisser pavillon vers la fin.

La Vieille Dame a attaqué le match avec beaucoup d’ambition et c’est sans surprise qu’elle a réussi à ouvrir le score à la 25eme minute. Weston McKennie débloquait la situation en venant placer un coup de casque sur un centre parfait d’Alvaro Morata. Les Piémontais ont alors fait le plus dur, mais ils n’ont pas réussi toutefois à préserver leur avantage trop longtemps.

L’Inter y a cru jusqu’au bout


Dix minutes plus tard, les Milanais étaient déjà revenus au score. Une faute de De Sciglio sur Dzeko dans la surface leur a offert un penalty. Lautaro Martinez s’est chargé de le transformer avec succès, en prenant Mattia Perin à contre-pied (35eme).

La suite de la rencontre a été relativement équilibrée et chacune des deux formations a eu la possibilité de remporter la mise avant d’arriver aux tirs au but. Perisic (45eme) a eu la meilleure occasion de l’Inter, tandis que Bernardeschi a manqué de redonner l’avantage à la Juve en début du second acte (48eme). La prolongation, en revanche, s’est disputée sur un faible rythme. On pensait alors la rencontre partie pour se décider aux tirs au but, c’était donc sans compter sur un énième effort des Intéristes avec cette action victorieuse juste avant le gong.

>