Serie A : Romelu Lukaku, le nouveau monstre

MIGUEL MEDINA / AFP

Un roc. Romelu Lukaku, tant moqué pour sa maladresse à Manchester United, est devenu un des attaquants les plus redoutables d'Europe depuis son arrivée à l'Inter la saison dernière. Encore passeur et buteur lors du derby face à l'AC Milan (0-3) la semaine dernière, son sprint puis sa frappe sur le dernier but ont à nouveau rappelé les grandes heures de Ronaldo ou plus récemment Adriano... Son coach Antonio Conte le qualifie de "joueur atypique", dans la longue interview qu'il vient d'accorder au Corriere della Sera : "C'est un avant-centre rapide, il pourrait jouer au football américain."



A 27 ans, Romelu Lukaku est le deuxième meilleur buteur de Serie A, à deux longueurs de Cristiano Ronaldo - et avec trois unités d'avance sur Zlatan Ibrahimovic, son nouveau meilleur ami. Auteur de 17 buts en 22 matchs, il a marqué 57 fois en 81 rencontres depuis sa signature à l'Inter, avec également cette série (en cours) en Ligue Europa de neuf matchs consécutifs avec au moins un but. Mais pas certain qu'il rejoue la C3 de sitôt...

Au-delà du sprint final en Italie, où l'Inter semble lancé comme un bulldozer vers la voie royale avec désormais quatre points d'avance sur l'AC Milan, il est aussi d'ores et déjà attendu comme un des joueurs majeurs de l'Euro 2021 avec la Belgique. "Son transfert est arrivé au moment parfait, estime son sélectionneur Roberto Martinez pour La Gazzetta dello Sport. Il crée et il marque, encore et encore... Il est devenu un joueur complet, évidemment grâce à Antonio Conte. A son âge, il n'y a pas de buteur plus fort que lui. Il a toujours eu ce potentiel, ce n'est pas une surprise pour moi. Et ce n'est pas une coïncidence si un joueur marque pour la première fois dans cinq derbys consécutifs." L'association de sa puissance et de sa technique est devenue tout simplement dévastatrice.

 


>