Serie A - Pedro danse aussi la samba à Rome

Panoramic
Pedro n'a presque pas eu besoin de venir et de voir, il a déjà vaincu. A peine arrivé de Chelsea, l'ancien attaquant de Pep Guardiola au Barça a fait ce qu'il fallait pour s'imposer d'entrée comme un cadre de la Roma. Pour sa première titularisation, lors du choc fort joliment tenu face à la Juventus (2-2), il a disputé tout le match. La rencontre suivante, il marquait son premier but décisif sur le terrain de l'Udinese (0-1) - et pas le plus vilain (voir plus bas) - puis enchaînait encore en marquant contre Benevento (5-2). Egalement titulaire jeudi en Ligue Europa (une victoire 2-1 chez les Young Boys), Pedro est bien un homme de base de Paulo Fonseca.

Le coach portugais le jugeait "impressionnant" après la victoire à Udine. Dans cette toute nouvelle ère du propriétaire américain Friedkin, l'Espagnol n'hésitait pas à mettre les pieds dans le plat, toujours après ce même succès (au début du mois) : "On veut se battre pour la Ligue des Champions, et pourquoi pas pour le titre." Révolution à Rome, où le dernier Scudetto date de l'explosion de Francesco Totti en 2001... Après tout, il en est encore temps : une victoire lundi chez le leader milanais, et les Romains reviendraient à deux points.



"Si la Roma m'a convaincu, c'est parce que c'est un grand club, expliquait simplement le champion du monde 2010 au moment de sa signature, fin août. Gagner un titre, c'est difficile, mais pas impossible. Il y a aussi de grands joueurs comme Edin Dzeko et Henrikh Mkhitaryan." Ça tombe bien, c'est avec ces deux-là qu'il forme le trio d'attaque de la Roma. "Peut-être qu'on arrivera à bâtir une équipe encore meilleure que celle qui est allée en demi-finales de Ligue des Champions. Quand je l'avais affrontée avec Chelsea, je l'avais trouvée très forte. On doit vouloir gagner tous les matchs."

A 33 ans, Pedro est une machine à statistiques dont on ne soupçonne peut-être pas assez l'apport. Si on excepte sa saison dernière largement tronquée (seulement onze matchs), Pedro a atteint huit fois en dix ans la dizaine d'actions décisives - en compilant les buts et les passes. Ses pointes restent bien sûr au Barça (treize buts et neuf passes en 2010-2011, quinze buts et huit passes en 2013-2014), mais il a aussi achevé une saison 2016-2017 à neuf buts et neuf passes avec Chelsea.

 

La Roma passe la seconde