Serie A : Enquête ouverte après les cris racistes contre Osimhen

Image Sport / Panoramic

Le club véronais a par ailleurs écopé d'une amende de 12.000 euros en raison des "chants insultants de nature territoriale" entonnés "de façon répétée" par ses supporters à l'encontre des tifosi napolitains, selon le relevé des décisions de la commission de discipline. Le match a été marqué par des insultes racistes visant Osimhen, auteur du deuxième des cinq buts du Napoli. L'international nigérian a notamment été, comme la saison dernière dans le même stade, la cible pendant quelques secondes de cris racistes descendus du virage des "ultras" véronais au cours de la première période, selon un photographe de l'AFP.

Sans citer nommément Victor Osimhen, le juge sportif de la Ligue estime "nécessaire" que des investigations soient menées "pour spécifier les secteurs dans le virage sud d'où sont partis les premiers chants de discrimination raciale à l'encontre d'un footballeur de Naples à la suite d'un but". La saison dernière, pour des choeurs racistes visant déjà Osimhen mais aussi son coéquipier sénégalais Kalidou Koulibaly (désormais à Chelsea), Vérone avait été condamné à disputer une rencontre avec un virage fermé. 

Après une saison et demie dans des stades à huis-clos pour cause de pandémie, les incidents racistes, récurrents en Italie, ont fait leur retour dans les stades l'an dernier. Koulibaly, Osimhen mais aussi Mike Maignan ou Zlatan Ibrahimovic en avaient notamment été victimes.

Le résumé de Napoli - Hellas Vérone


>