Sampdoria : Ranieri a rajeuni

Panoramic

A Gênes, le mois d’octobre avait été marqué par l’arrivée de deux anciens de Ligue 1 sur le banc des deux clubs locaux. Thiago Motta avait été nommé entraîneur du Genoa, et Claudio Ranieri était devenu celui de la Sampdoria. Et si l’ex-milieu de terrain parisien a été renvoyé deux mois plus tard, l’ancien entraîneur de Monaco et Nantes est lui toujours en place, et a réussi à sortir la Samp de la zone de relégation, alors qu’elle occupait la dernière place du classement de Serie A lorsqu’il a pris les rênes de l’équipe.

Toutefois, le bateau tanguait depuis la reprise d’une saison interrompue en raison de la crise sanitaire. Sans démériter, ses hommes ont ainsi enregistré trois revers consécutifs sur le même score (1-2), sur les pelouses de l’Inter Milan et de l’AS Rome puis dimanche dernier face à Bologne. Ce qui avait de quoi inquiéter avant leur déplacement de mercredi chez un concurrent direct, Lecce. Mais ils ont finalement réussi à l’emporter. Sur le score de 2-1, évidemment. Les voilà donc désormais 15es du classement, avec quatre longueurs d’avance sur le premier relégable, qui n’est autre que Lecce, à neuf journées de la fin.

 

"Ranieri sait tirer le meilleur de nous"


Mais pour Ranieri "ce n’est pas fini. Ce soir, c’était difficile mais on s’est battu sur tous les ballons et les 3 points nous permettent de respirer. On doit continuer à se battre comme on l’a fait aujourd’hui. Et on doit jouer comme ça contre la SPAL", a-t-il confié après le succès dans les Pouilles. "Ces mecs me rajeunissent", a-t-il poursuivi, saluant la performance de Gaston Ramirez, auteur d’un doublé sur penalty : "Son charisme et son expérience sont très importants pour nous. Il peut toujours arriver à faire quelque chose."

Le compliment ne manquera pas d’apprécier l’intéressé, qui ne tarit pas d’éloges sur le technicien de 68 ans. "Je me sens important, très important. Je peux ressentir la confiance et c’est une sensation géniale. Ranieri sait tirer le meilleur de nous et ce qu’il faut nous dire quand on en a besoin", note ainsi l’Uruguayen pour le site de la Samp. Un club génois qui, après son match de samedi contre la SPAL, avant-dernier du classement, affrontera d’autres mal classés, comme l’Udinese, son voisin du Genoa ou encore Brescia, mais aussi le leader, la Juventus, et l’Atalanta (4e), lors d’une fin de saison qui s’annonce palpitante.

>