Samir Handanovic, la fidélité récompensée

Samir Handanovic a joué près de 700 matchs au plus haut niveau dont 382 avec l'Inter Milan mais il n'a pas encore remporté le moindre titre. Heureusement pour lui, cette longue période d'attente pourrait se terminer au printemps. Avec ses onze points d'avance en tête de la Serie A, le club lombard est sur le point d'offrir un premier trophée à son capitaine. Un beau moyen de récompenser sa fidélité. Le Slovène a posé ses valises au stade Giuseppe-Meazza en 2012 et n'en est plus jamais reparti malgré les sollicitations du PSG, de Manchester City ou du Real Madrid. Il a rarement fait les gros titres mais il a toujours répondu présent pour protéger le but interiste. Cette saison encore, le gardien a su faire la différence avec déjà 12 clean-sheets en 30 journées. En Italie, personne ne fait mieux et cela permet à l'équipe entraînée par Antonio Conte d'avoir la meilleure défense du pays et une belle option sur le Scudetto.

Samir Handanovic, baromètre des ambitions interistes


Alors que Romelu Lukaku bat des records qui font parler de l'autre côté du terrain, le portier en fait de même mais discrètement. En octobre, il est notamment devenu le gardien qui a arrêté le plus de pénaltys en Serie A (25) et a intégré le top 15 des joueurs avec le plus d'apparitions dans le championnat d'Italie quatre mois plus tard. Cette expérience fait de lui un exemple au sein du vestiaire interiste. Depuis l'arrivée d'Antonio Conte, Samir Handanovic est capitaine à temps plein. Ce rôle lui donne encore un peu plus d'importance à l'Inter Milan. Comme s'il en avait besoin. Avec lui, les Nerazzurri ont un gardien de classe internationale qui fait le travail sans broncher. Cette saison, il est le symbole de la montée en puissance de son équipe. Après les difficultés du début de saison où il avait encaissé beaucoup de buts et était critiqué, celui qui a été élu meilleur gardien de la saison de Serie A à trois reprises est redevenu irréprochable. En 30 matchs de championnat, il n'a encaissé que 27 buts et peut espérer terminer la saison en ayant concédé moins d'un but par match pour la quatrième fois d'affilée. Un rendement qui mérite bien un trophée.

>