Naples : Ospina - Meret, l'alternance qui gagne

Panoramic
Il n'y a pas qu'au PSG qu'on s'embarrasse de deux gardiens pour le prix d'un. A Naples aussi, l'alternance est de rigueur entre Alex Meret, le n°3 de la Squadra Azzurra, et David Ospina qui est toujours le n°1 en Colombie - comme il l'a encore prouvé jeudi, en réussissant des arrêts décisifs pour enchaîner trois 0-0 (Uruguay, Brésil, Equateur). Luciano Spalletti demeure mystérieux quant à l'identité de celui qui gardera le but du Napoli, dimanche contre le Torino, même si tout porte à croire que Meret sera choisi au vu de la rentrée très tardive d'Amérique du Sud pour David Ospina. Mais tout indique aussi que le roulement, quoi qu'il arrive, se poursuivra entre les deux hommes, séparés de quasiment dix ans (24 pour Meret, 33 pour David Ospina).


Et celui-ci, contrairement à la situation qui pourra difficilement durer entre Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas, est sacrément installé du côté de Naples : en effet, il a lieu déjà pour la quatrième année de suite, soit depuis l'arrivée combinée des deux gardiens pour succéder à Pepe Reina. Si la fin de saison dernière était pour Meret, David Ospina a profité de la blessure de ce dernier pour retrouver une inhabituelle stabilité. Il s'est immédiatement montré remarquable pour son premier match face à la Juventus (2-1) alors qu'il rentrait à peine, là encore, des éliminatoires sud-américaines. Pour la première fois de la saison, alors que Meret était rétabli, Spalletti a confirmé David Ospina lors du dernier match avant la trêve, un nouveau succès sur le terrain de la Fiorentina (1-2).

Meret, lui, avait joué en Ligue Europa, et c'est peut-être l'inverse qui se produira à nouveau avec la rencontre de jeudi contre le Legia Varsovie. L'ancien gardien de Nice a disputé respectivement 17, 17, seize et cinq matchs de Serie A depuis 2018, quand Meret en aligne lui quatorze, 22, 22 et deux depuis son arrivée de la SPAL à l'âge de 21 ans. Globalement, l'avantage en faveur de Meret n'est que très léger. Et cette alternance est devenue si ancrée au club qu'elle se poursuit donc quel que soit le coach, puisque Carlo Ancelotti et surtout Gennaro Gattuso ont précédé Spalletti, qui continue avec bonheur. Presque une superstition, tant le début de saison du Napoli est plus étincelant que jamais avec ces sept victoires en sept matchs.

>