Lukaku a mangé Ibrahimovic

Panoramic

Romelu Lukaku a encore été le très grand bonhomme de la balade de l'Inter, lors du derby de Milan tant attendu (0-3). Le puissant attaquant belge, véritable rouleau compresseur que pas grand-chose n'arrête depuis son arrivée il y a un an et demi, a d'abord adressé rapidement un centre décisif à Lautaro Martinez. Avant d'inscrire un but rappelant les grandes années de Ronaldo, à qui il a déjà été comparé à maintes reprises en Italie, le côté bulldozer en plus. C'est le premier joueur à marquer quatre fois de suite dans un derby depuis Benito Lorenzi en 1950. Après cette splendide frappe du gauche pour le 3-0, il s'est frappé la poitrine en criant à l'attention de Zlatan Ibrahimovic "Je suis le putain de meilleur, je te l'avais dit !", d'après Sky Sport. Référence, bien sûr, à leur duel tête contre tête le mois dernier, en Coupe.



Antonio Conte préfère associer ses deux attaquants. Mais même s'il n'a marqué qu'une fois, contre un doublé pour Lautaro Martinez, le Belge n'en a pas moins encore plus rayonné sur le choc. "Ils savent très bien à quel point ils sont importants pour nous, rappelle le coach de l'Inter. Ils sont cruciaux offensivement comme défensivement. Je leur demande aussi beaucoup de travail sur les phases défensives, mais ça ne les empêche pas d'avoir des occasions et de marquer, on l'a encore vu. Je suis très satisfait, pas seulement de leurs buts, mais aussi parce qu'ils ont beaucoup travaillé pour l'équipe. C'est ce qui m'intéresse."

Le contraste est évidemment puissant avec Zlatan Ibrahimovic qui, pour marquer, a essayé en vain une talonnade dont il a le secret, avant de se voir contrarié par un Samir Handanovic des grands jours. Sorti à un quart d'heure de la fin, alors que le score était entériné, "il avait une crampe" selon Stefano Pioli. "Ça devenait difficile de courir pour lui." "Il nous a dit que c'était le football, conclut Franck Kessié. Que quand on perd, ça fait mal, mais qu'il fallait relever la tête pour revenir encore plus forts, qu'il restait encore beaucoup de matchs à disputer." Ça vaut aussi pour le classement des buteurs, dont Romelu Lukaku prend seul la tête et relègue Zlatan Ibrahimovic, désormais cinquième, à trois longueurs.


 


>