Le retour de Zaniolo se précise

Panoramic

A 21 ans, le pauvre Niccolo Zaniolo n'a déjà pas été épargné par des galères que certains ne connaissent qu'en toute fin de carrière, voire jamais. Grand espoir du football italien, le milieu offensif de la Roma a enchaîné l'an dernier deux ruptures des ligaments croisés, une à chaque genou. La première en janvier, côté droit. La deuxième en septembre, côté gauche. Cette dernière a eu lieu avec la sélection italienne, où Roberto Mancini, fan de celui que l'Inter a laissé partir il y a trois ans, le retiendra sans doute à nouveau dès qu'il sera rétabli - lui qui cumule déjà sept sélections et deux buts.



Touché aussi par le Covid il y a deux mois, Zaniolo vient de retrouver l'entraînement collectif cette semaine et se rapproche ainsi d'un nouveau retour. "Ça m'a fait grandir", assure l'intéressé, dont on espère que cette fragilité n'augure rien de trop rédhibitoire pour la suite de sa carrière. Dans le cas contraire, ces épreuves seront assurément une force supplémentaire. "L'attente augmente l'envie", vient-il de poster sur Instagram, se filmant en train d'accomplir des exercices physiques. "Je suis de plus en plus proche de revenir transpirer sous ce maillot magique et retrouver le sourire."

Le mois dernier, pour le magazine Icon, il clamait aussi son amour pour le club : "La Roma a changé ma vie, dans tous les sens du terme. J'y suis devenu un homme, on m'a donné l'opportunité de jouer. C'est impossible de ne pas aimer ce club. Cette blessure m'a rendu fou mais m'a fait évoluer. Je veux participer à l'Euro et être à 100%, on fera tout pour le gagner." Auteur malgré tout de six buts la saison dernière, le vice-champion d'Europe U19 en 2018 (les jeunes Italiens avaient éliminé la France en demi-finales, avec notamment une passe décisive de Zaniolo) ne peut que rebondir. Et beaucoup de monde en Italie semble prêt à l'y aider.

 


 


>