La Juventus à l’heure américaine

Fin août, Weston McKennie était devenu le premier joueur américain de l’histoire à rejoindre la Juventus. Prêté par Schalke 04, avec une obligation d’achat de 18,5 millions d’euros qui sera levée s’il atteint certains objectifs, le milieu de terrain de 22 ans n’a pas tardé à se faire une place dans l’équipe d’Andrea Pirlo, compilant 18 apparitions toutes compétitions confondues (9 titularisations en Serie A et 3 en Ligue des champions).

Et après avoir inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs début décembre dans le derby contre le Torino, il a récidivé quelques jours plus tard, avec une superbe reprise de volée aérienne au Camp Nou face au Barça. De nouveau buteur sur la pelouse de l’AC Milan la semaine dernière, il est sorti prématurément en raison d’une blessure musculaire dimanche contre Sassuolo.

 La Juve fait tomber l'invincible Milan :



Ma sa réussite inspire la Juve, qui a décidé de recruter un de ses compatriotes. L’arrivée du prometteur Bryan Reynolds est ainsi annoncée depuis plusieurs semaines. L’arrière droit du FC Dallas (19 ans), élu meilleur joueur de son club la saison dernière, doit être transféré pour une somme estimée à 7,5 millions d’euros, et prêté dans la foulée à Benevento, rapporte la Gazzetta dello Sport.

 

Tout bon pour Team USA ?


Et ce car la Vieille Dame dispose déjà de son quota de joueurs extra-communautaires au sein de son groupe. Son arrivée dans le Piémont confirmera en tout cas que les (jeunes) joueurs américains ont la cote. En particulier dans les grands clubs européens, avec Christian Pulisic à Chelsea, Sergino Dest au FC Barcelone, Giovanni Reyna au Borussia Dortmund ou encore Tyler Adams au RB Leipzig. Sans oublier Yunus Musah (Valence) et Josh Sargent (Werder Brême). Autant de joueurs âgés de 22 ans ou moins.

Une excellente nouvelle, selon l’ancien sélectionneur américain Jürgen Klinsmann. Pour qui le fait de jouer la Ligue des champions va permettre à ces jeunes joueurs d’acquérir une expérience incomparable, dont devrait profiter l’équipe nationale. "Dans les grands clubs, les objectifs sont clairs et on vit avec tous les jours. Maintenant, il va falloir transférer cela en sélection, pour ne pas seulement satisfaire de sortir de son groupe en Coupe du monde", a déclaré l’Allemand sur ESPN.

Mercato Express - Bataille OM-Juve pour Milik :