Juventus Turin : Pirlo sanctionne McKennie, Arthur et Dybala

La Juventus Turin a donc pris la décision de sanctionner. Mercredi soir, trois joueurs du club ont participé à une fête, sans respecter les mesures anti-Covid au domicile de Weston McKennie. Impliqués, Paulo Dybala et Arthur, comme le milieu de terrain américain, n'ont pas été convoqués dans le groupe pour le déplacement dans le derby face au Torino, samedi en Serie A (18h00). "Les trois joueurs concernés ne sont pas convoqués, ils reprendront le travail plus tard, nous verrons quand", a expliqué Andrea Pirlo, ce vendredi en conférence de presse.

 


 

 

"Nous sommes des exemples, on doit se comporter comme tel"


Visiblement agacé, l'entraîneur de la Vieille Dame a souligné la gravité de l'acte commis par les joueurs, dans une période forcément particulière en raison de la crise sanitaire. "Depuis des années, ce genre de choses a lieu, mais quand on ne peut pas les faire, elles ne doivent pas avoir lieu, tant en raison de ce qui se passe dans le monde que ce qui se passe dans l'équipe. Ce n'était pas le bon moment, nous sommes des exemples, on doit se comporter comme tel", s'est exprimé le natif de Flero. La Juventus Turin doit par ailleurs composer avec deux cas positifs au Covid-19, Leonardo Bonucci et Merih Demiral. Dybala a beau avoir présenté ses excuses, jeudi, assurant que "ce n'était pas une fête", la sanction est tombée.

Sportivement, la Juventus Turin, nonuple championne d'Italie en titre, est plongée dans le doute, à la troisième place de Serie A, à 10 points du leader, l'Inter Milan, et avec seulement deux points de plus que Naples, cinquième, qu'elle affrontera mercredi dans un match en retard qui promet d'être explosif.

 


>