Juventus Turin : Buffon suspendu un match pour blasphème


L’inconvénient avec les matchs de football disputés à huis clos est qu'il est possible d'entendre certaines paroles. Gianluigi Buffon doit le savoir mieux que personne. Le 19 décembre dernier, lors du succès de la Juventus Turin face à Parme (0-4), le gardien de la Vieille Dame, titulaire pour l'occasion à la place de l'habituel numéro un, Wojciech Szczęsny, a tenu des propos jugés "blasphématoires" sur le terrain d'après la Fédération italienne de football. Ainsi, l'instance a pris la décision de le suspendre pour une rencontre - face au Torino le 3 avril prochain en Serie A.

Une fin de carrière dans quelques mois ?


Pour rappel, il avait été initialement condamné à une amende de 5 000 euros après les propos tenus à l'encontre de son coéquipier, Manolo Portanova. "La Cour d'appel fédérale a confirmé l'appel du procureur fédéral, infligeant un match de suspension à Gianluigi Buffon", peut-on lire dans le communiqué.


Ces derniers jours, l'ancien élément du PSG, âgé de 43 ans, a mis en avant son désir de possiblement dire stop. Début mars, il avait ainsi reconnu dans les colonnes du Guardian : "Regardez, dans ma tête, il y a vraiment un dernier panneau d'arrêt, une barre maximum, qui est juin 2023. C'est le maximum, vraiment, vraiment le maximum. Mais je pourrais aussi arrêter de jouer dans quatre mois". Si un éventuel nouveau titre en Serie A semble hypothétique, l'Inter possédant 10 points d'avance sur la Juve à 11 journées de la fin du championnat, Buffon pourrait ajouter une Coupe d'Italie à son palmarès. La finale est prévue face à l'Atalanta Bergame le 19 mai prochain.

>