Juventus Turin - Allegri, l'homme qui ose virer Ronaldo

Reuters

Dans un premier temps, on pouvait imaginer que Massimiliano Allegri donnerait envie à Cristiano Ronaldo de rester à la Juventus. Sauf qu'on a très vite compris que l'équation ne se poserait pas exactement dans ce sens... D'après la Cadena SER, c'est bien le revenant sur le banc de la Juve qui ne voudrait plus de l'attaquant portugais (une information datant de la semaine dernière, et largement relayée depuis). Pas né de la dernière pluie, Allegri sait l'argent qu'il pourrait retirer de la vente de sa star portugaise, et il aimerait surtout se servir de cette enveloppe pour dessiner les contours de son futur effectif.



Le coach italien souffle le chaud et le froid avec celui qu'il a dirigé pour sa première année au sein de la Vieille Dame (la dernière, donc, d'Allegri). S'il a su défendre son esprit "programmé pour gagner", comme au mois de mars pour Sky Sport, on apprenait à peu près dans le même temps qu'il avait - et ce dès son départ - conseillé aux dirigeants de la Juve de se séparer de Cristiano Ronaldo. "Il bloque la croissance de l'équipe et du club", selon les propos retranscrits par La Repubblica. Désormais de retour, Allegri peut ainsi se permettre, plus que jamais, d'appliquer sa théorie concernant "CR7".

Un camouflet de plus pour l'ancienne star du Real Madrid qui, à 36 ans et malgré son nouveau titre de meilleur buteur de Serie A, a montré des signes d'essoufflement et concentre des critiques qui reprennent allégrement (sans mauvais jeu de mot) les explications d'Allegri. Qui imaginerait un entraîneur vouloir à tout prix se séparer de Lionel Messi ? C'est évidemment l'inverse pour l'Argentin. Mais voilà une raison supplémentaire pour le Portugais de rebondir une énième fois avec un surplus de motivation, quelle que soit sa nouvelle destination, au PSG ou ailleurs... A en croire La Gazzetta dello Sport, Cristiano Ronaldo prendra sa décision après l'Euro, ce qui condamne également la Juve à patienter. Officiellement, en tout cas.

 

CR7 a prévenu Rabiot : 


 


>