Icardi en froid avec l'Inter

Reuters

La nouvelle est tombée ce mercredi, à 12h34: le nouveau capitaine de l'Inter Milan est désormais Samir Handanovic, le gardien slovène. En d'autres termes, le brassard ne sera plus porté par Mauro Icardi. Quelques minutes plus tard, le nom de l'attaquant argentin, meilleur buteur du club (9 buts en Serie A, 4 en Ligue des champions) ne figurait pas dans la liste des joueurs retenus pour le déplacement sur la pelouse du Rapid de Vienne, jeudi soir, en Ligue Europa.

"Mauro était convoqué, mais il n'a pas voulu venir, a expliqué Luciano Spalletti mercredi soir, relaye la Gazzetta dello Sport. Il nous a dit qu'il n'avait pas envie de venir ici avec nous. Il y a des choses autour de lui qui l'ont perturbé, lui et l'équipe." En réalité, Icardi est au cœur du conflit entre Wanda Nara, sa femme et agent, et les dirigeants de l'Inter. Les discussions n'avancent pas pour sa prolongation de contrat (qui court actuellement jusqu'en 2021), on peut même dire qu'elles se passent mal. Le comportement de Wanda Nara, qui souhaite envoyer son mari dans un plus grand club, comme le Real Madrid, agace les dirigeants des Nerazzurri. Et même certains joueurs du club, à l'image d'Ivan Perisic, qui n'a pas apprécié que la compagne de son coéquipier lâche à la télévision italienne que les deux joueurs ne s'entendent pas.

Résultat, Icardi serait de plus en plus isolé dans le vestiaire, selon la Gazzetta. D'où la décision forte, et symbolique, prise ce mercredi par les dirigeants de l'Inter. "La décision de retirer le brassard de capitaine à Icardi a été difficile et pénible, confirme Spalletti. Nous savons quelle est sa valeur, c’est une décision très pénible, absolument partagée par tous les membres du club et prise exclusivement pour le bien de l’Inter."