Bergame, la bonne opération

Reuters

A deux journées de la fin du championnat italien, l’indécision restait totale pour savoir qui jouerait la saison prochaine en Ligue des champions, aux côtés de la Juventus et du Napoli, depuis longtemps assurés de terminer aux deux premières places du classement. Au soir de l’avant-dernière journée de Serie A, l’Atalanta a pris une (très légère) option en arrachant un point sur le terrain de la Juve (1-1).

Des quatre équipes encore en lice pour tenter de décrocher l’un des deux derniers sésames ouvrant les portes de la C1, Bergame ne faisait pourtant pas forcément figure de favori. Mais grâce à une implication de tous les instants, et malgré l’égalisation de Mario Mandzukic pour la Juve (80e), la Dea a su profiter du but de Josip Ilicic (33e) pour s’emparer de la 3e place.

Et si l’Atalanta a fait sa part du travail, il a également été aidé par le nul concédé un peu plus tôt par l’AS Rome à Sassuolo (0-0), mais aussi par le lourd revers de l’Inter Milan sur la pelouse de Naples (4-1). Incapables de répondre au défi physique et tactique de Napolitains déterminés à ne rien lâcher malgré une 2e place depuis longtemps assurée, les Nerazzurri ont été surclassés dans presque tous les compartiments du jeu. Avec comme conséquence directe de rétrograder au 4e rang du classement.

A une journée de la fin de la saison, l’Atalanta (3e, 66 pts) et l’Inter (4e, 66 pts) restent pourtant les deux formations les mieux placées pour disputer la prochaine Ligue des champions. Pour y parvenir, elles devront s’imposer à domicile, respectivement face à Sassuolo et Empoli. Et si elles ont aujourd’hui leur destin en main, il leur faudra néanmoins garder un œil sur les performances de l’AC Milan (5e, 65 pts) qui se déplacera chez la Spal, et de l’AS Rome (6e, 63 pts) qui recevra Parme. Jusqu’au bout, la lutte pour l’Europe sera intense.