Atalanta, une progression qui ne s'arrête pas

Jamais classée sur le podium de la Serie A avant 2019, l'Atalanta Bergame s'y plaît de plus en plus. La Dea a toutes les cartes en main pour finir dans le top 3 italien pour la troisième fois d'affilée. Mieux encore, à force de se sentir dans le haut du tableau comme un poisson dans l'eau, l'équipe entraînée par Gian Piero Gasperini s'est affirmée comme le dauphin de l'Inter Milan. Cette place gagnée dans la hiérarchie nationale prouve que le club bergamasque progresse encore.

A deux journées de la fin du championnat, il est sur les bases d'une saison record. Les coéquipiers de Josip Ilicic ne sont plus qu'à une victoire d'égaler les 78 points de l'historique campagne 2019-2020. Ils sont aussi en mesure de soulever la Coupe d'Italie pour la première fois depuis 1963. Mercredi prochain, l'Atalanta Bergame affrontera la Juventus Turin en finale. Symbole de la montée en puissance de l'équipe lombarde, la Vieille Dame ne lui fait plus peur. A la mi-avril, Ruslan Malinovskyi avait offert la victoire aux siens face aux champions d'Italie en titre (1-0). Les Nerazzurri n'avaient plus battu les Bianconeri en Serie A depuis 2001. Cette saison, ils ont aussi pris le meilleur sur Naples , la Lazio, l'AC Milan ou l'AS Rome et tenu l'Inter Milan en échec lors du match aller. Un sacré tableau de chasse...

L'Atalanta Bergame et ses joueurs progressent ensemble


En enchaînant autant d'exploits en aussi peu de temps, y compris sur la scène continentale, l'Atalanta Bergame s'est installée à la table des grands. Mais elle n'y est toujours pas considérée comme un ogre malgré une expérience acquise depuis plusieurs saisons qui vient sublimer le jeu toujours aussi offensif des ouailles de Gian Piero Gasperini. Grâce à la qualification continentale annuelle et l'opportunité de tenir tête aux meilleures écuries italiennes, les meilleurs joueurs ne quittent plus le Gewiss Stadium aussi vite qu'auparavant et c'est le club qui en profite pour grandir.

Sa forme actuelle en est la preuve. Une série de 12 victoires lors des 15 dernières journées lui permet de bien figurer dans la course à la Ligue des Champions contrairement à d'autres cadors comme la Juve ou les clubs romains. Luis Muriel, élu meilleur joueur du mois d'avril en Serie A y a notamment contribué et totalise désormais 22 buts et 9 passes décisives en championnat. Son rendement a permis à l'Atalanta de revenir sur le podium de la Serie A. Et certainement d'y rester pour une saison supplémentaire.


>