À Rome, une page se tourne

Reuters

« Il y a quasiment 18 ans, un jeune Daniele De Rossi faisait ses débuts avec l’AS Roma. Contre Parme, à l’Olimpico, il jouera son dernier match avec notre maillot ». D’un tweet presque laconique, les Giallorossi ont donc annoncé la fin de l’ère De Rossi, lui qui avait pourtant juré fidélité à la Louve tout au long de sa carrière. Alors qu’il n’a jamais caché son envie de poursuivre l’aventure avec son club de cœur, les dirigeants romains en ont décidé autrement. Le milieu de terrain de 36 ans ne terminera donc pas sa carrière à Rome. Une décision qui a du mal à passer du côté des supporters romanisti, qui rêvaient eux aussi de le voir porter qu’un seul et unique maillot. Comme Francesco Totti, poussé vers la sortie il y a deux ans, De Rossi aurait sans doute mérité plus d’égard.

 

Et pour cause. Né à Rome, formé à Rome, « DDR » a voué sa carrière à la Roma. Champion du Monde avec l’Italie en 2006, il a toujours repoussé les sollicitations des grosses écuries européennes (Real Madrid, Manchester United, …). Comble de cet amour inconsidéré, De Rossi ne remportera aucun titre majeur avec sa Louve chérie (seulement deux Coupes d’Italie). Et ce, malgré 18 saisons et 615 matchs disputés avec la Roma. A défaut de sacre, l’étendard de la Roma vivra de nombreuses émotions avec ses tifosi. Dernière en date, la « Romantada » contre le Barça en Ligue des Champions l’année dernière lors de laquelle il marque le deuxième but romain.

résumé : de rossi, toujours là pour la roma

Longtemps surnommé « Capitan Futuro », il avait récupéré le brassard lors du départ à la retraite de Totti. Gêné par des blessures ces derniers temps (22 matchs cette saison toutes compétitions confondues), De Rossi continuait d’apporter ce supplément d’âme qui le caractérisait tant. Certes moins en jambes, le milieu de terrain réalisait encore de bonnes prestations. Il y a un mois encore, il signait le but de la victoire contre la Sampdoria, dans un match important dans la course à l’Europe. Pas de quoi pour autant convaincre les dirigeants romains de lui offrir une dernière pige. Le 26 mai prochain, lors de la 38ème journée de Serie A, devant un Olimpico acquis à sa cause, Daniele De Rossi dira donc au revoir, avant de s’envoler sans doute vers les Etats-Unis. Deux ans après Francesco Totti, Rome perdra alors un deuxième monument.