Toulon: Laporte défend "Tao" et tacle l'Usap

Comme il l'a fait avec Maxime Mermoz en ironisant sur le rappel du trois-quarts centre chez les Bleus, malgré sa réputation de soi-disant "mauvais garçon", Bernard Laporte a aussi tenu à défendre son deuxième ligne international Romain Taofifénua, débarqué dans le var à l'intersaison en provenance de l'Usap. Sans être nommément mis en cause par Philippe Saint-André, le sélectionneur tricolore, après la défaite concédée par le XV de France face au Gallois (13-20), l'ancien Perpignanais était directement visé par PSA lorsque celui-ci a stigmatisé ces joueurs qui ne possédaient même pas "une demi-heure d’autonomie de haut niveau".

S'il reconnaît volontiers que son joueur n'est pas encore à son top physiquement : "Dire que Romain a actuellement 80 minutes de haut niveau dans les jambes, ce n’est pas vrai", confirme le manager toulonnais, cité par La Provence, avant d'enchaîner : "Il était quand même arrivé au RCT à 150 kilos, il y a six mois. Là, il doit peser 136 kilos. Cela signifie donc qu’il s’est entraîné. C’est tout à son honneur et c’est digne d’un professionnel", souligne-t-il.

Sans pouvoir s'empêcher d'adresser au passage ce qui ressemble fort à une pique envers l'Usap, reléguée en Pro D2 : "En revanche, ce qui était anormal, c’est qu’il ait pu monter à 150 kg pendant deux ans (à Perpignan) ! Il a fourni les efforts nécessaires, mais il faut du temps."


>