Test-match : L'Afrique du Sud domine in extremis le pays de Galles

Panoramic
Le pays de Galles y a cru jusqu’au bout ! N’ayant jamais gagné en Afrique du Sud dans son histoire, le XV du Poireau a vu la victoire lui échapper à la toute dernière seconde sur la pelouse de l’Ellis Park à l’occasion du premier des trois test-matchs prévus entre les deux formations dans le cadre de la tournée d’été. Une rencontre que les Gallois ont démarré tambour battant avec un essai de Louis Rees-Zammit en bout de ligne dès la 2eme minute. Après avoir manqué la transformation, Dan Biggar a su se reprendre avec un drop puis c’est son vis-à-vis Elton Jantjies qui a manqué de précision sur sa première tentative au pied juste avant le quart d’heure de jeu. Toutefois l’ouvreur sud-africain a réglé la mire trois minutes plus tard pour débloquer le compteur des Springboks. Une réalisation à laquelle Dan Biggar a répondu dans la foulée pour redonner huit longueurs d’avance au pays de Galles. Elton Jantjies a ensuite manqué une pénalité à sa portée, sur la droite à 25 mètres des perches puis n’a pas su trouver la touche après une nouvelle faute galloise, envoyant la balle en ballon mort. Des erreurs que les Springboks ont payé cher. A huit minutes de la pause, Louis Rees-Zammit y est allé de son doublé en récupérant un ballon relâché sous l’impact par Elton Jantjies. Si le pays de Galles a retrouvé son vestiaire avec quinze points d’avance, il a surtout abordé le deuxième acte à quatorze à la suite du carton jaune reçu par Dan Biggar pour une faute au sol sur Faf de Klerk.

Willemse offre la victoire aux Springboks


Au retour sur la pelouse de l’Ellis Park, Jacques Nienaber n’a pas fait de sentiments et a renvoyé sur le banc Elton Jantjies, remplacé par Willem Le Roux. Ayant un tout autre état d’esprit, les Springboks ont mis la défense galloise sous pression et cette dernière a craqué sur un jeu d’avants conclu par Bongi Mbonambi six minutes après la reprise du jeu. Six minutes plus tard, c’est Malcom Marx qui a conclu victorieusement un nouveau ballon porté. La réaction galloise a été timide avec une pénalité de Dan Biggar à 25 minutes du terme de la rencontre puis une autre huit minutes plus tard pour donner neuf points d’avance au XV du Poireau. C’est alors que l’indiscipline galloise a pesé sur le match. Alors que Cheslin Kolbe est allé à l’essai en coin pour ramener les Springboks à deux longueurs, Alun Wyn Jones a écopé d’un carton jaune. Neuf minutes plus tard, c’est Louis Rees-Zammit qui a quitté la pelouse en réponse à une accumulation de fautes venant de sa formation. Dans la minute suivante, pour avoir écroulé un maul, Rhys Carré a également été sorti dix minutes alors que l’Afrique du Sud a bénéficié d’un essai de pénalité. A douze contre quinze, les Gallois ont tout donné et Dewi Lake a su trouver une faille dans la défense sud-africaine pour égaliser avec un peu plus de deux minutes à jouer, Dan Biggar échouant sur la transformation. Alors qu’un match nul se rapprochait, l’ouvreur gallois a commis la faute de trop. Coupable d’un en-avant volontaire sur une passe de Willem Le Roux, il a offert la pénalité de la gagne à Damian Willemse, qui n’a pas tremblé. Au bout du suspense, l’Afrique du Sud s’impose face au pays de Galles (32-29) et conserve une semaine de plus sa première place mondiale.

>