La FFR réclame une "réunion immédiate" sur la sécurité

ICON SPORT

"Le monde du rugby est en deuil." C'est dans un communiqué commun que la Fédération Française de rugby (FFR) et la Ligue nationale de rugby (LNR) ont choisi de faire part de leur "profonde tristesse" et d'adresser "leurs condoléances à la famille et aux proches de Nicolas Chauvin, jeune joueur Espoir décédé des suites d’un traumatisme cervical, ainsi qu’à son club, l’encadrement et tous ses coéquipiers du Stade Français Paris." 

Si "la France va continuer d’être une force de proposition majeure pour l’évolution des règles, qui concourent à la sécurité des pratiquantes et des pratiquants", FFR et LNR indiquent que "cette actualité tragique souligne la nécessité absolue d’une mobilisation des acteurs du Rugby mondial. C’est pourquoi, la FFR a demandé à World Rugby la tenue immédiate d’une réunion exceptionnelle dédiée à la sécurité."

Enfin, "afin de rendre hommage à Nicolas Chauvin, une minute d’applaudissements sera respectée cette semaine et ce week-end avant le coup d’envoi de toutes les compétitions de rugby amateur et professionnel."