Circuit mondial : Des quarts de finale cruels pour la France

La France y était presque ! A la fin du temps réglementaire de son quart de finale contre l'Angleterre, l'équipe de France avait une pénalité intéressante à jouer dans le camp anglais. Les deux équipes étaient alors à égalité : 12-12. L'occasion était belle pour s'offrir une qualification pour le dernier carré du tournoi de Dubaï, la première étape de la saison de rugby à 7. C'était aussi une belle opportunité pour sanctionner l'indiscipline d'une sélection anglaise qui a été dominée par les Tricolores. Mais Will Muir a intercepté le ballon et a résisté au retour de la défense française pour aplatir le ballon dans l'en-but et mettre fin aux ambitions bleues (12-19). Une issue frustrante tant les Bleus ont été supérieurs. Jean-Pascal Barraque avait rapidement ouvert le score en marquant un essai qu'il a transformé lui-même. De quoi permettre à la France de mener 7-0 à la mi-temps. Mais dès le retour des vestiaires, l'Angleterre a réduit le score avec un essai de Michael John Ellery. Terry Bouhraoua lui a alors répondu pour redonner l'avantage à la France. En vain car dans la foulée, Dan Norton a égalisé grâce à une course impressionnante entamée dans son camp au niveau de la ligne de touche et terminée entre les poteaux tricolores. En transformant cet essai, Daniel Bibby a remis les deux équipes à égalité. Un score de parité qui a finalement basculé en faveur des Anglais qui éliminent une équipe de France qui avait terminé le premier tour en tête de son groupe. Un scénario cruel.


Les Bleues aussi ont manqué une belle occasion


Les Bleues vont aussi quitter Dubaï avec des regrets. Après une victoire historique sur la Nouvelle-Zélande, les partenaires de Camille Grassineau n'ont pas réussi à enchaîner. Elles ont perdu contre le Canada en quarts de finale (7-19). L'équipe qui avait terminé en tête du Groupe C s'est inclinée contre une nation qui avait été largement battue par les Etats-Unis vendredi. Les Tricolores ont manqué l'entame de match en encaissant deux essais de Karen Paquin qui ont été transformés par Ghislaine Landry pendant la première période. A la pause, le score était déjà de 14-0 en faveur des Canadiennes. Un écart qui a pris encore plus d'ampleur à la reprise avec un essai de Charity Williams. La réaction d'orgueil des Françaises avec un essai transformé de Shanon Izar n'a pas été suffisante pour revenir. Les Bleues quittent le tournoi de Dubaï dès les quarts de finale malgré un premier tour plein de promesses.