Bastareaud n'a même pas eu droit à un coup de fil

ICON SPORT

Jacques Brunel n'a pas cru bon de prévenir de son éviction de la liste des Bleus retenus pour préparer le prochain Mondial au Japon (20 sept.-2 nov.) celui qui était encore lors du dernier Tournoi des 6 Nations son vice-capitaine en équipe de France. Mathieu Bastareaud n'a ainsi pas eu droit à un coup de fil de la part du sélectionneur tricolore, avant que celui-ci ne dévoile mardi matin la liste des 37 joueurs appelés."Je ne l’ai fait avec aucun joueur, parce que ça aurait été privilégier l’un par rapport à l’autre, a semblé s'étonner Brunel, très mal à l'aise au moment de justifier l'absence de Bastareaud, lorsqu'on l'a interrogé à ce sujet. Il n’y a pas de raison particulière pour avertir l’un ou l’autre, j’ai donné les raisons pour lesquelles les choix avaient été fait dans ce sens. Voilà."