Afrique du Sud : Wiese hospitalisé en urgence après une crise cardiaque

Kobus Wiese (56 ans) hospitalisé après une crise cardiaque. L'homme de radio sud-africain John Walland a révélé jeudi que le légendaire deuxième ligne de l'équipe d'Afrique du Sud championne du monde en 1995 avait été transporté en urgence mardi soir à la Médi-clinique Panorama du Cap, la capitale législative du pays, après avoir fait violente crise cardiaque. Walland précise qu'un stent intravasculaire a été posé à Wiese dès son arrivée, l'artère de l'ancien joueur étant rétrécie, sans donner davantage d'informations sur l'évolution de l'état de santé de Wiese depuis son admission mardi soir. Une hospitalisation qui devrait venir remuer le dossier obscur des Springboks sacrés champions du monde en 1995. Alors que les fans avaient fêté l'année dernière le 25eme anniversaire de ce sacre, nombreux sont en effet les héros de cette Coupe du Monde qui avait vu l'Afrique du Sud grimper sur le toit de la planète rugby pour la première fois de son histoire (les Springboks ont également été champions du monde ensuite en 2007 et 2019) ayant été atteint par des maladies de coeur, parfois rares de surcroît.

Encore un champion du monde 1995...





Quatre des Sud-Africains ayant soulevé le trophée cette année-là ont même trouvé la mort pour des raisons similaires à ce qui laisse aujourd'hui craindre pour l'existence de Wiese. L'ancien ailier Chester Williams, l'un des coéquipiers du deuxième ligne passé par Strasbourg et Carcassonne notamment et devenu depuis consultant télé notamment, est ainsi décédé il y a deux ans d'une crise cardiaque. Avant lui, d'autres illustres Springboks avaient également été emportés par des maladies ayant fait ressurgir les forts soupçons de dopage après ce premier des trois titres mondiaux de l'Afrique du Sud à ce jour. Une malédiction à laquelle n'avaient pas résisté davantage le troisième ligne de l'époque Ruben Kruger, décédé d'un cancer du cerveau en 2010, le demi de mêlée vedette Joost van der Westhuizen, mort, de son côté, en 2017, des suites de la maladie de Charcot, quand James Small avait également été victime d'une crise cardiaque, en 2019. L'Afrique du Sud prie pour que Wiese ne vienne pas compléter cette liste tragique.

>