Nouvelle finale pour les Springboks

Reuters

Si on attendait monts et merveilles des demi-finales de la Coupe du monde, c'était surtout en raison du choc de samedi entre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande. La deuxième affiche du dernier carré, ce dimanche, entre l'Afrique du Sud et le pays de Galles, a été comme on pouvait le craindre nettement moins enthousiasmante, et il n'y avait bien que les Springboks, après leur courte victoire (19-16), pour avoir le sourire à l'issue de la rencontre.

Aussi vite que Manu Tuilagi avait annoncé la couleur la veille, celle de la domination des "All Whites" anglais sur les champions du monde déchus, on a rapidement compris que cette rencontre serait d'un autre acabit, à voir les coups de pied et les mêlées se succéder dans les premières minutes du match. Ce rythme semblait parfaitement convenir aux Springboks, qui donnaient l'impression d'avoir le contrôle du match quand Handré Pollard a créé un petit écart peu avant la mi-temps (9-3, 35e). Mais les Gallois, pourtant aussi peu inspirés qu'ils ne l'avaient été en quarts de finale contre la France le week-end dernier, ont réussi à revenir à hauteur, grâce à Dan Biggar (9-9, 46e).

Les Boks n'ont jamais perdu en finale

Le moment choisi par les Boks pour placer un (petit) coup d'accélérateur et inscrire le premier essai du match, en puissance, bien évidemment, par le centre Damian de Allende, salvateur (16-9, 58e). C'est ensuite que les Gallois se sont souvenus de la façon dont ils avaient réalisé le Grand Chelem au printemps dernier. Dans un élan de panache, les hommes de Warren Gatland ont refusé de taper une pénalité face aux poteaux, pour choisir la mêlée, et égaliser dans la foulée par Josh Adams (16-16, 66e). Mais alors qu'on semblait se diriger vers la prolongation, pour 20 minutes de "bonheur" et de combat en plus, les "SudAf" ont obtenu la pénalité de la gagne, réussie par Pollard, d'un froid réalisme (19-16, 76e).

Voilà donc l'Afrique du Sud en finale de la Coupe du monde, pour la troisième fois de son histoire. Au vu des prestations proposées sur les demi-finales, et même en phase de poules (où l'Afrique du Sud a cédé contre la Nouvelle-Zélande dans un match d'une toute autre qualité que celui-ci), l'Angleterre s'avancera dimanche avec le costume de favori. Mais les Boks se souviendront sans doute qu'ils n'ont jamais perdu en finale, que ce soit en 1995, chez eux, ou en 2007... face au XV de la Rose.


>