Galles: Gatland ne sera pas le prochain sélectionneur des All Blacks

Reuters

Avant même une "petite finale" de la Coupe du monde au Japon, qui pourrait lui permettre vendredi, à Yokohama (10h), de frapper face aux All Blacks un dernier grand coup à la tête d'une équipe du pays de Galles qu'il quittera à l'issue de ce Mondial nippon, Warren Gatland aurait déjà perdu toute chance de devenir le futur sélectionneur de la Nouvelle-Zélande. 

S'il n'a pas encore dévoilé ses intentions, ni même jamais déclaré son intérêt pour le poste que s'apprête à quitter Steve Hansen, le technicien kiwi serait écarté du processus de désignation pour une simple et bonne raison : "Il est impossible d'entraîner à la fois les All Blacks et les Lions sur une période de quatre ans", a déclaré au micro de Radio Sport Steve Tew, le patron de New Zealand Rugby. Gatland devrait en effet avoir la charge des Lions britanniques et irlandais en 2021, lors de leur prochaine tournée en Afrique du Sud. Tew déclare toutefois qu'il ignore si Gatland a ou non "prévu de postuler ou même ce qui est écrit dans les contrats auxquels il est actuellement soumis". 

Les autres favoris pressentis sont l'actuel entraîneur-adjoint des Blacks, Ian Foster, mais aussi le coach des Canterbury Crusaders, vainqueurs du Super Rugby en 2017, 2018 et 2019, Scott Robertson, ou encore l'actuel sélectionneur néo-zélandais du Japon, Jamie Joseph.   


>